Pollution : faut-il étendre la restriction de circulation aux grandes villes ?

02 Novembre, 2016, 02:30 | Auteur: Aubrey Nash
  • Circulation: Grenoble met en place des vignettes anti-pollution obligatoires

Objectif de ce plan: lutter contre la pollution atmosphérique, troisième cause de mortalité en France (48.000 décès annuels). Il est basé sur la restriction de la circulation pour les véhicules les plus polluants. "Ce dispositif va permettre une gestion plus fine des pics de pollution", s'est félicité le préfet de l'Isère Lionel Beffre, lors d'une conférence de presse le 19 octobre.

A Grenoble, dès le 5e jour d'un épisode de pollution, certains véhicules ne seront donc plus autorisés à circuler dans l'agglomération. Cela concerne environ 8% des véhicules en circulation.

À partir du 7e jour de pollution, les véhicules munis des certificats 4 et 5 seront eux aussi interdits de circulation, soit 26 % des véhicules immatriculés au total. En cette journée du 1er novembre, c'est un nouveau dispositif que vont devoir adopter les habitants des 49 communes de l'agglomération grenobloise, la vignette automobile anti-pollution. Tout contrevenant s'expose à une amende entre 22 et 35 euros à partir de janvier 2017, date à laquelle chaque automobiliste devra être en règle. Par ailleurs, les restrictions de circulation seront accompagnées de réductions des vitesses maximales autorisées et de tarifications réduites, voire de la gratuité (à partir du septième jour), dans les transports en commun. Jusqu'à présent, seul Paris avait prévu des restrictions, en interdisant notamment les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997 la semaine entre 08H00 et 20H00.

Concrètement, explique le Dauphiné Libéré, les automobilistes devront se procurer un autocollant pour leur voiture sur www.certificat-air.gouv.fr: selon les informations liées à la motorisation et l'âge du véhicule, le site gouvernemental attribue un niveau d'émission de substances polluantes, comme les particules fines.

"Il y a un mort tous les trois jours lié à la pollution de l'air sur notre territoire", a souligné le maire de Grenoble Éric Piolle (EELV). La "cuvette" grenobloise est touchée par des pics de pollution peu intenses mais plus longs.

D'autres municipalités comme Bordeaux et Strasbourg envisagent elles aussi de mettre en place ce dispositif.

Recommande: