Brexit : le gouverneur de la Banque d'Angleterre prêt à démissionner ?

02 Novembre, 2016, 02:39 | Auteur: Aubrey Nash
  • Brexit : le gouverneur de la Banque d'Angleterre prêt à démissionner ?

Mark Carney, gouverneur de la Banque d'Angleterre le 4 août 2016.

Arrivé le 1er juillet 2013, le jour de la fête nationale canadienne, à la tête de la banque centrale britannique, Mark Carney, 51 ans cette année, portait les espoirs du gouvernement mais aussi des économistes de voir enfin l'économie britannique sortir de l'ornière creusée par la crise financière mondiale.

Dans une lettre adressée au chancelier de l'Échiquier, Philip Hammond, publiée sur le site de la Banque, Mark Carney précise qu'il souhaite prolonger son mandat "au-delà de la période attendue du processus de l'article 50" qui doit déclencher la sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni "pour contribuer à assurer une transition ordonnée vers la nouvelle relation du Royaume-uni avec l'UE".

Selon le Telegraph, M. Carney pourrait même annoncer sa décision de quitter la BoE en 2018 dès mercredi. Il est aussi reproché à M. Carney son pessimisme économique, alors que pour l'instant, la croissance britannique fait preuve de résilience, malgré le référendum du 23 juin dernier en faveur du Brexit. Il a ainsi averti qu'une sortie de l'Union aurait des conséquences lourdes pour l'économie du pays. Le gouverneur a été reçu lundi pendant une heure et 40 minutes par la Première ministre Theresa May au 10 Downing Street.

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE), le Canadien Mark Carney, a insufflé un vent de réformes dans l'institution mais s'est attiré, ces derniers mois, les foudres des pro-Brexit pour ses prévisions moroses sur les effets d'une sortie de l'UE.

Mais le Financial Times a rapporté dimanche soir que le gouverneur pencherait plutôt pour demeurer à son poste jusqu'en 2021. "C'est une décision qui lui appartient, mais la Première ministre serait certainement favorable à ce que [Mark Carney] reste en poste plus de cinq ans", a déclaré la porte-parole.

- Une partie de ce succès avait été imputé aux politiques de Mark Carney.

Pourtant, devant le congrès annuel de son parti conservateur début octobre, Mme May avait tenu des propos jugés critiques sur la politique de la BoE, estimant que les taux d'intérêt, trop bas selon elle, nuisaient aux épargnants.

Quelle femme au Canada sera la compagne d'Élisabeth II sur les billets de banque canadiens?

Recommande: