L'écart se resserre entre Trump et Clinton — Présidentielle US

01 Novembre, 2016, 11:34 | Auteur: Lynn Cook
  • La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton sourit en portant un masque à bord de son avion pour la campagne électorale le 31 octobre 2016 à Erlanger Kentucky

Peter Kadzik, procureur général adjoint, a assuré dans une lettre au Congrès que ses services "continueront de travailler étroitement avec le FBI, de consacrer ensemble toutes les ressources nécessaires et de prendre toutes les mesures appropriées le plus rapidement possible". James Comey, 55 ans, précisait qu'il ne savait pas si cette découverte était significative. Il s'est alors empressé d'adresser un courrier à huit présidents de commissions du Sénat et de la Chambre des représentants, tous républicains, les informant que la police fédérale allait rouvrir une enquête.

L'écrivain, qui a également posté le message sur Twitter accompagné du hashtag de soutien à Clinton #ImWithHer, s'en prend violemment à Donald Trump, en mettant en perspective les accusations contre Hillary Clinton et celles qui pèsent sur le candidat républicain: " Trump ira au tribunal en novembre pour une accusation de racket, et de nouveau en décembre pour une accusation de viol sur mineur.

'Enfermez-la' a-t-il scandé au fil de ses meetings, à propos d'Hillary Clinton.

Dans ce contexte tendu, le camp Clinton a tiré à boulets rouges sur James Comey, Donald Trump savourant à l'inverse le moment.

L'ouverture d'une nouvelle enquête sur les e-mails de la candidate américaine bouscule les derniers jours de la campagne.

Jason Connolly
L'écart se resserre entre Trump et Clinton — Présidentielle US

À un plus d'une semaine du scrutin et alors que plus de six millions d'Américains ont déjà voté par anticipation, voilà que le FBI vient de secouer, ce week-end, une course à la Maison Blanche déjà ô combien turbulente et parsemée de scandales. Jeosh Earnest, le porte-parole du président a ainsi déclaré: " Je ne critiquerai ni ne défendrai le directeur Comey".

L'ancien ministre de la Justice démocrate Eric Holder a aussi critiqué "une grave erreur avec des implications potentiellement graves". Sa directrice de campagne Kellyanne Conway a estimé que si le directeur du FBI n'avait pas annoncé son supplément d'enquête, il aurait aussi pu être accusé d'interférence avec l'élection. L'agence a décidé de rouvrir ses investigations après avoir découvert des courriels dans le cadre d'une enquête distincte visant Anthony Weiner, mari séparé de la conseillère Huma Abedin travaillant pour Hillary Clinton. James Comey pouvait-il les passer sous silence? "Les services ministériels avaient en vain tenté de le dissuader, mais lui-même pensait que l'information ferait l'objet d'une fuite aux médias, avec le risque que son silence soit interprété comme une tentative de dissimulation, ont confié des proches au Washington Post".

Hillary Clinton face à Donald Trump lors du second débat. Une enquête avait conclu en juillet qu'il n'y avait pas matière à poursuites, mais que Mme Clinton avait fait preuve d'une "extrême négligence". Deux jours plus tard, témoignant devant le Congrès à majorité républicaine, il s'était engagé à revenir vers les élus en cas de nouveaux développements.

Reste à savoir ce que contiennent ces emails, et si y figurent des informations confidentielles du département d'État, ce qui serait illégal.

"Je suis certaine qu'ils parviendront à la même conclusion". Toute l'élection a été dominée par la montée de la colère sociale et des sentiments anti-establishment, mais elle a culminé en un concours entre deux représentants de droite des 1 pour cent les plus riches qui sont méprisés par de vastes couches de l'électorat. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: