La Bourse de Paris a clôturé en léger recul (-0,14%)

29 Octobre, 2016, 01:54 | Auteur: Aubrey Nash
  • Palais Brongniart

Sur la semaine, l'indice a pris 0,28%.

Eutelstat (+8,66% à 19,20 euros) bondissait après une publication trimestrielle bien accueillie par le marché, tout comme Alten (+10,24% à 64,62 euros), après une croissance toujours soutenue de l'activité au troisième trimestre.

EUTELSAT et SES sont respectivement deuxième et troisième des plus fortes hausses du SBF 120 après les résultats diffusés par les deux opérateurs de satellite. Eutelsat (+8,8%), profitant de la croissance de ses services à valeur ajoutée comme l'internet haut débit, a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse et confirmé ses objectifs pour les trois exercices à venir.

En queue de peloton, Gemalto chutait de 13,66% à 48,65 euros dans le sillage d'un repli de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et de l'abaissement de l'un de ses objectifs pour 2017.

STMICROELECTRONICS a gagné 5,64% à 8,434 euros, continuant sur sa lancée de la veille à la suite de ses résultats trimestriels.

L'indice CAC 40 a terminé quasiment inchangé, en repli de 0,02 %, à 4.533,57 points, dans des volumes toutefois un peu plus étoffés de 3,19 milliards d'euros. Sanofi (+3,73% à 71,43 euros) a profité d'un relèvement de son objectif annuel à la faveur de résultats "solides" au troisième trimestre. Celle-ci a accéléré plus que prévu au 3e trimestre à 2,9% en rythme annualisé, le plus fort depuis deux ans.

Hier, le marché parisien avait fini sur une note stable à l'issue d'une séance au scénario décousu, marqué par une grande volatilité en matinée avant un retour à l'équilibre en fin de séance.

Du côté des valeurs, Technip (+2,21% à 60,50 euros) a grimpé après une progression de sa rentabilité au troisième trimestre, tandis que Klépierre s'est replié de 1,80% à 37,44 euros, sans bénéficier d'une confirmation de ses perspectives pour l'année 2016.

Mersen a fléchi de 4,98% à 17,57 euros, après un chiffre d'affaires en repli, sans bénéficier du confirmation des objectifs annuels du groupe.

IMERYS a cédé -6,57% à 63 euros, son chiffre d'affaires ayant baissé de 2,3% sur neuf mois à cause d'une faible demande sur certains marchés. Kepler est passé de "conserver" à "alléger", contrairement à ses attentes, les volumes sont restés négatifs et les charges exceptionnelles ont augmenté.

La Bourse de Paris a ouvert en repli de 0,40% vendredi sur fond d'attentisme avant la publication de la croissance pour le troisième trimestre aux Etats-Unis, les investisseurs restant par ailleurs concentrés sur les publications d'entreprises qui ne tarissent pas. Natixis a réduit son objectif de cours de 4,9 contre 5,4 euros.

TF1 (+2,2%) a vu ses recettes publicitaires reculer au troisième trimestre mais a déclaré que l'ensemble de son exercice 2016 devrait être conforme aux attentes. Le groupe va mettre en place en 2017 un plan pour dégager 25 à 30 millions d'euros d'économies. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Recommande: