Hollande candidat? "Une décision intime" juge Valls

29 Octobre, 2016, 01:14 | Auteur: Sandy Vega
  • François Hollande:

Ce dernier ne peut se résigner à sombrer avec le navire et, au fil des déclarations, tout en finesse, tente de se positionner en recours à François Hollande. Jamais, à l'exception de Georges Pompidou, un Premier ministre n'est devenu président de la V République.

L'élection présidentielle et la présence d'un candidat de gauche au second tour inquiète les cadres du Parti socialiste. Pour le Premier ministre, les électeurs ne sont en effet pas convaincus par la droite. Poussé par ses amis à se lancer dans la course, l'élu d'Evry serait dépassé par Mélenchon (14/13,5).

Et il est d'autant plus urgent de prendre son indépendance vis à vis du président que, pendant ce temps-là, Emmanuel Macron hésite encore quelque peu à sortir du bois, mais plus pour très longtemps. Avec le mouvement En Marche, il joue sa propre carte et... ne possède pas celle du PS!

Poussé davantage dans ses retranchements, sur les appels du pied notamment du patron du parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis ou du président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone pour qu'il se lance, lui, dans la bataille électorale à la place du président sortant, il a répondu: "tout cela je l'entends, vous pensez que je vais rajouter par mes mots, par mes commentaires à la crise?". Ségolène Royal, à nouveau candidate?

Alors, François Hollande malgré tout? Il n'a pas constaté de désertion dans le camp des députés "hollandais", affirme-t-il à notre journal.

Dans ce cas, François Hollande est-il le " candidat naturel " de la gauche? " Ça, ça dépend de sa décision, a-t-il immédiatement nuancé. "Rien n'est acquis. C'est même le contraire, soyons lucides, qui nous est promis", a-t-il jugé, appelant à "réagir maintenant pour ne pas mourir demain", "pour ne pas vivre avec la honte de la défaite et de l'humilitation". "Comme je l'ai toujours déclaré, je le soutiendrai". Manuel Valls s'est ensuite rendu au centre de prévention, d'insertion et de citoyenneté de Pontourny à côté de Chinon, celui-là même qui fait polémique depuis sa création. On a vu plus enthousiaste comme soutien. Pour certains caciques du PS, il est considéré par certains comme un plan B crédible.

Recommande: