Qui en voulait à Jacqueline Veyrac — Kidnapping à Nice

28 Octobre, 2016, 09:37 | Auteur: Sandy Vega
  • Hôtelière enlevée à Nice soupçons sur l'ancien gérant de son restaurant niçois

Âgée de 76 ans, veuve et déjà victime en 2013 d'une tentative d'enlèvement, Jacqueline Veyrac est entre autres la présidente du conseil d'administration du Grand Hôtel, un établissement cinq étoiles situé sur la croisette, à Cannes. "On est à la fin d'un drame, mais l'affaire continue", avait-il ajouté, évoquant "une enquête de police qui a pris une ampleur considérable avec des moyens techniques qui devraient apporter des résultats très bientôt ". Il y a une affaire en cours concernant l'accord convenu entre les héritiers sur la succession de M. Veyrac.

Enlevée lundi puis libérée mercredi grâce à la curiosité d'un voisin de l'endroit où stationnait le véhicule ayant servi à l'enlèvement, Mme Veyrac a été entendue dès mercredi par les enquêteurs. " La chance, c'est que la plaque d'immatriculation se soit détachée!" Ou bien si ces derniers étaient sortis au moment de la libération.

"On n'est pas dans cette situation". "Il y a quelque chose qui reste en relation très personnelle avec la victime, cela reste l'hypothèse forte", a-t-il dit, en excluant un kidnapping contre rançon comme cela peut exister en Europe de l'Est ou en Amérique latine. Spécialiste des gadgets en tout genre, cet ancien photographe de presse spécialisé dans les faits divers a acheté une balise qui a ensuite été installée sous la voiture de Jacqueline Veyrac pour la suivre à distance et favoriser ainsi le guet-apens de lundi midi lorsqu'elle a été enlevée en pleine rue. Décrite comme unie et classique - logement bourgeois, écoles privées, bonnes études -, la famille Veyrac n'a jamais fait étalage de son imposant patrimoine.

La qualification retenue pour ces faits d'enlèvements est "enlèvement et séquestration en bande organisée". Mme Veyrac, elle-même, est dépeinte par tous ceux qui l'ont approchée comme une femme simple. Cet héritage était devenu source de tensions et de contentieux devant les tribunaux, depuis le décès, en 2002, de M. Veyrac père.

"La famille est particulièrement heureuse du dénouement car chaque minute qui passait faisait grandir l'inquiétude", a commenté à l'AFP l'avocate de la famille Veyrac, Me Sophie Jonquet.

Hors du commun, l'affaire a été tellement médiatisée que la police a reçu de nombreux appels de prétendus ravisseurs dont il a fallu vérifier l'authenticité.

Recommande: