Italie: forte secousse sismique ressentie dans le centre du pays

28 Octobre, 2016, 09:02 | Auteur: Lynn Cook

"Les dégâts sont importants, mais pour l'instant aucune opération de recherche et de secours n'est engagée sur les écroulements", a précisé la protection civile dans un communiqué.

Des douzaines de personnes souffrent de blessures mineures et environ quatre personnes souffrent de blessures plus graves, d'après ce qu'a déclaré l'Agence pour la Protection Civile de l'Italie.

"Vu la force des secousses (.), c'est miraculeux", a estimé le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, tandis que le chef du gouvernement, Matteo Renzi, a débloqué d'urgence 40 millions d'euros et s'est rendu sur place dans l'après-midi pour soutenir les sinistrés.

Perchée à 600 mètres d'altitude, Ussita est l'une des localités où le séisme a été le plus fortement ressenti, même si les deux principales secousses ont fait trembler tout le centre de l'Italie, jusqu'à la capitale où de nombreuses personnes sont sorties en courant dans les rues. Un homme de 73 ans a toutefois été terrassé par une crise cardiaque possiblement causée par le séisme. "Il n'y a pas de blessés, mais les gens ont très peur, ils sont très nerveux, surtout les aînés", a-t-il dit.

Selon Giuliano Pazzaglini, maire de Visso, localité voisine d'Ussita, les deux-tiers des bâtiments de la commune "ne sont plus utilisables".

Le centre historique de Visso, près de l'épicentre, était totalement fermé par des barrières et les forces de l'ordre conseillaient aux journalistes de pas s'approcher des bâtiments, dont plusieurs étaient éventrés. "En fin de compte, la situation n'est pas aussi catastrophique qu'on aurait pu le penser" compte tenu de la magnitude des secousses, a déclaré à la presse le chef de la protection civile, Fabrizio Curcio: "Quelques blessés et beaucoup de panique".

Le premier séisme a poussé les habitants à sortir de chez eux, épargnant sans doute de nombreuses vies quand les autres séismes plus puissants ont frappé les maisons alors désertées.

L'automne est en effet déjà bien avancé dans ces régions montagneuses du centre de l'Italie, où la température descend en hiver jusqu'à -10°C la nuit.

Mercredi, une première secousse de magnitude 5,5 a été ressentie vers 19 h 10.

Cette zone est très proche de la région d'Amatrice, qui avait été dévastée le 24 août par un violent séisme ayant fait près de 300 morts et de L'Aquila où un puissant séisme avait fait plus de 300 morts en 2009. Ces deux séismes avaient cependant surpris les habitants en pleine nuit. Une cinquantaine de patients de plusieurs hôpitaux ont été évacués, de même qu'une résidence universitaire ou encore une maison de retraite. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: