Donald Trump: "Tous les menteurs seront poursuivis après l'élection"

27 Octobre, 2016, 09:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump en meeting électoral le 20 octobre 2016 à Delaware dans l'Ohio

Selon le site d'information américain Vox.com, en disant d'Hillary Clinton "Quelle teigne, cette femme", Donald Trump "a peut-être donné son meilleur coup de pouce à la campagne de la démocrate".

Pendant cette période, le candidat républicain tentera probablement de limiter les dégâts après avoir déclaré la guerre à quasiment tout le monde et avoir perdu de nombreux soutiens au sein de son propre camp.

Donald Trump est venu avec sa femme Melania au dîner de charité des catholiques de New York (États-Unis), jeudi 20 octobre. "Mais je me réserve aussi le droit de le contester ou de déposer un recours légal en cas de résultat douteux", s'est exprimé M. Trump à la foule jeudi.

Donald Trump a même été parfois hué, lorsqu'il a lancé des piques pas très élégantes à sa rivale.

"Son équipe de campagne avait tenté peu auparavant d'expliciter ses propos".

Donald Trump continuait pourtant à affirmer vendredi, à ses supporteurs toujours aussi enthousiastes, "je pense vraiment que nous allons gagner".

Le président du parti républicain Reince Priebus avait assuré que le milliardaire allait "accepter les résultats de l'élection (.) à moins de fraudes massives".

Mme Clinton y est au coude à coude avec Donald Trump dans les derniers sondages, alors que jamais aucun républicain n'a gagné la Maison Blanche sans l'Ohio, dans l'histoire récente. Soulignant l'absence de téléprompteurs lors de cette soirée, elle a reconnu que l'exercice pouvait être difficile, "surtout quand il faut lire le texte original en russe", dans un allusion à l'admiration de Donald Trump pour le président russe Vladimir Poutine.

Michelle Obama, populaire porte-voix d'Hillary Clinton, qui s'était fait remarquer par un discours sans ambages dans le New Hampshire où elle avait dénoncé l'attitude "effrayante" de Trump à l'égard des femmes, ira dans l'Arizona.

Cet Etat traditionnellement conservateur suscite soudain l'intérêt des démocrates, qui se prennent à rêver de l'emporter.

"Le brouillard se lève", estimait jeudi Larry Sabato, politologue de l'Université de Virginie.

Hillary Clinton s'est pour sa part dit attachée à une solution à deux Etats et à la tenue de négociations directes entre Israéliens et Palestiniens.

Les avocats de Donald Trump devraient par ailleurs rassembler suffisamment de preuves à l'appui de leurs accusations pour qu'un juge les considère comme recevables, précise Troy McCurry, ancien conseiller juridique de la Commission nationale républicaine.

Autres legs de la politique menée par Barack Obama: le rétablissement des relations diplomatiques avec Cuba, largement décrié au cours des primaires républicaines, n'a pas été discuté mercredi. Ils se sont tout de même serré la main.

"Assis chacun d'un côté du cardinal de New York (nord-est) Timothy Dolan, les deux candidats sont montés tour à tour à la tribune lors de ce dîner Alfred E. Smith, rendez-vous immuable du calendrier politique américain, dans le prestigieux Waldorf Astoria, au cœur de Manhattan".

Recommande: