L'Ukraine n'a pas d'attentes très élevées avant la réunion de Berlin

19 Octobre, 2016, 01:41 | Auteur: Lynn Cook

Réuni à l'invitation de la chancelière allemande Angela Merkel, ce sommet " permettra d'évaluer la mise en œuvre de Minsk et de discuter des prochaines étapes du processus en vue d'un règlement de la crise à l'Est de l'Ukraine ", a déclaré la présidence française. "Il est donc impératif de consolider le cessez-le-feu et de poursuivre et étendre les opérations de désengagement", avait insisté la présidence française.

"Ca coince à de nombreux niveaux, le cessez-le-feu, les questions politiques, les questions humanitaires", a-t-elle ajouté.

"Il reste des questions de calendrier et de sécurité".

" Normandie" fait référence à une première rencontre dans le Calvados entre le président russe et son homologue ukrainien, organisée sous l'égide de François Hollande et en présence d'Angela Merkel en marge des commémorations des 70 ans du Débarquement allié, le 6 juin 2014.

François Hollande avait déjà déclaré jeudi vouloir une "feuille de route engageant l'ensemble des parties" pour parvenir au "rétablissement du contrôle par l'Ukraine de sa frontière avec la Russie", à l'issue d'un entretien avec le président ukrainien Petro Porochenko. "Suis-je assez optimiste? Oui, je suis très optimiste quant à l'avenir de l'Ukraine mais malheureusement pas si optimiste quant à la réunion de demain".

Le format Normandie est un cadre diplomatique quadripartite mis en place pour résoudre la crise dans l'est de l'Ukraine via les accords signés à Minsk, la capitale bélarusse, en février 2015.

Le conflit a fait près de 10.000 morts depuis avril 2014 et, malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont régulièrement lieu. La Russie rejette cette vision et juge au contraire que c'est à Kiev de tenir ses engagements en vue d'une autonomie accrue de l'Est.

Recommande: