Le grand bleu avec un bonnet rouge

12 Octobre, 2016, 02:51 | Auteur: Sue Barrett
  • Le prix Nobel de littérature repoussé au 13 octobre

Et c'est à peu près tout: rares sont ceux qui savent que la saga Cousteau fut aussi une histoire de famille.

Mercredi prochain sort L'Odyssée, un biopic sur le commandant Cousteau, porté par Lambert Wilson, Pierre Niney et Audrey Tautou. C'est ainsi, qu'il va inventer un scaphandre autonome qui va permettre de respirer sous l'eau et qui va lui donner l'occasion de découvrir un nouveau monde. Il était un officier de la Marine française avant de commencer ses expéditions océanographiques à bord de son bateau Calypso. Une épopée que nous raconte à merveille le réalisateur Jérôme Salle, qui n'a pas lésiné sur les moyens pour y parvenir.

C'est un Cousteau dans l'intimité que Jérôme Salle a choisi de filmer dans l'Odyssée, à découvrir en salles le 12 octobre 2016. Si les scènes d'exploration sous-marine et la séquence en Antarctique offrent au spectateur le merveilleux qu'il attend, on sent que c'est davantage le drame intimiste qui a passionné Jérôme Salle. Cette Odyssée du XXème siècle dévoile ainsi l'envers du Commandant Cousteau. Pierre Niney (FRANTZ) montre une fois de plus ses talents de comédien dans une biographie (il l'avait déjà fait dans YVES SAINT LAURENT) tandis qu'Audrey Tautou (ETERNITE) se glisse avec force dans la peau de celle qui a supporté son mari en toutes circonstances et qui lui a permis de réaliser son rêve et ses passions. De cette entreprise aux oripeaux de film publicitaire ne subsiste que la performance de Lambert Wilson, décalquant progressivement un Jacques-Yves Cousteau égocentrique et antipathique.

Recommande: