Le suspect inculpé d'utilisation d'armes de destruction massive — Attentats

24 Septembre, 2016, 13:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Le suspect inculpé d'utilisation d'armes de destruction massive — Attentats

Cet avis de recherche est lancé après un week-end qui a vu plusieurs attaques se produire aux Etats-Unis. De nombreuses zones d'ombre subsistent.

Quelques informations ont toutefois commencé à filtrer sur le passé d'Ahmad Khan Rahami.

Ni la police fédérale (FBI) ni le bureau du procureur n'ont immédiatement confirmé l'inculpation d'Ahmad Khan Rahami, 28 ans, un Américain d'origine afghane, présenté comme le seul suspect dans l'attentat qui a fait 29 blessés dans le quartier animé de Chelsea, à New York, samedi soir. Il a été retrouvé en train de dormir dans le hall d'un bar en possession d'une arme à feu.

Surtout, les autorités auraient retrouvé sur Rahami un carnet, ainsi qu'une note manuscrite, qui attesteraient de son goût pour les idéologies radicales, selon plusieurs grands médias américains. Selon le FBI, Rahami est un citoyen américain naturalisé, né en Afghanistan.

Le voisin en question, James Dean McDermott, a expliqué au New York Times que ses plaintes étaient uniquement liées au comportement des clients, dont certains traînaient dans son jardin et urinaient dans l'allée où sa voiture était garée. Elles ont mis les accusations du père sur le compte d'une dispute familiale: Rahami était en effet détenu pour la violente agression d'un proche.

Le maire d'Elizabeth a quant à lui souligné qu'il n'était " pas dans les radars " de la police.

L'un des engins a explosé alors qu'un robot tentait de les désactiver, mais aucune victime n'est à déplorer, a fait savoir le maire de cette localité. A quelques rues de l'explosion, un autre dispositif, un autocuiseur relié à un téléphone portable, a été découvert et neutralisé à temps. Dimanche, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a affirmé que l'explosion n'était pas liée au terrorisme international. Les chefs d'utilisation d'armes de destruction massive (un émanant du parquet de New York, deux de celui du New Jersey) sont passibles de la prison à perpétuité. "Ces attaques ont été rendues possibles à cause de l'ouverture extrême de notre système d'immigration, qui ne permet pas de contrôler suffisamment les individus qui rentrent dans notre pays", a déclaré Donald Trump devant des milliers de partisans survoltés en Floride.

Évoquant les diverses attaques, le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest, n'a pas hésité à évoquer "des activités de loups solitaires ", " très difficiles à perturber ". Bill de Blasio, a indiqué que les explosifs trouvés à Elizabeth pourraient avoir été déposés par une personne ayant voulu s'en débarrasser.

A Elizabeth, la ville du New Jersey d'où est originaire le suspect, ce sont deux sans-abri qui ont trouvé le sac à dos renfermant cinq bombes artisanales.

Quelle incidence sur la campagne?

Si les autorités avaient déclaré ne pas rechercher d'autres suspects pour ces attentats, les enquêteurs continuent d'éplucher les communications de l'intéressé. "Nous avons laissé entrer des dizaines de milliers de personnes", a-t-il ajouté, inscrivant une fois encore la montée du groupe Etat islamique au bilan de Barack Obama et de son ancienne secrétaire d'Etat, Hillary Clinton.

Recommande: