Séisme meurtrier en Italie : Carla Bruni, Madonna... Les stars sous le choc

03 Septembre, 2016, 16:28 | Auteur: Lynn Cook
  • 24août 2016 après le tremblement de terre

Une journée de deuil national a en outre été décrétée aujourd'hui en Italie, à l'occasion des funérailles des cinquante victimes d'Arquata del Tronto, un des trois villages des Appennins les plus touchés par le séisme dévastateur. La terre a continué à trembler dans la nuit de jeudi à vendredi, au cours de laquelle une quarantaine de répliques ont été enregistrées.

En 2009, un autre séisme avait fait plus de 300 morts à L'Aquila, à une cinquantaine de kilomètres. Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a annoncé jeudi soir le lancement du plan "Casa Italia" (la maison Italie), destiné à faire de la prévention le point central de l'action de son gouvernement en la matière.

Dans les bourgs aux alentours, la tension est vive alors qu'à chaque réplique, un nouveau mur s'écroule, un pont se fissure, et l'accès des secours est toujours plus difficile. Celui d'Amatrice a été ravagé sur les trois quarts de sa superficie.

Des images aériennes de la région montraient d'ailleurs des villages et des hameaux aux ruines dégringolant sur les flanc de montagne, avec en contrebas les tentes bleues alignées pour héberger les rescapés.

Dans les régions les plus touchées, le gouvernement a décrété l'état d'urgence et débloqué 50 millions d'euros en urgence.

Les gestes de solidarité se multiplient, dons de sang ou d'argent, collecte de vêtements, de nourriture et de jouets, initiatives culinaires. Un nouveau plan de prévention antisismique a aussi été annoncé, après les interrogations sur le lourd bilan humain de ce séisme dans une zone clairement identifiée comme à risque.

L'école de la ville, qui avait rouvert ses portes en 2012 après avoir été elle aussi rénovée pour la rendre plus résistante aux séismes, a également été détruite. Mais il s'agissait alors d'une ville de plusieurs dizaines de milliers d'habitants. Mais la protection civile a recensé près de 2.500 personnes désormais privées de toit, qui passeront vendredi soir une nouvelle nuit dans l'une des grandes tentes aménagées.

Jeudi soir à Illica, un hameau dévasté, une association de chefs italiens a aussi offert un dîner aux habitants et aux secouristes, dans le bourdonnement des hélicoptères et les volutes des cigarettes fumées nerveusement. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: