La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,22%

02 Septembre, 2016, 00:26 | Auteur: Aubrey Nash
  • Les marchés européens en ordre dispersé à la mi-séance

Wall Street, elle aussi pénalisée par la chute de plus de 2% des cours du pétrole, était également orientée à la baisse au moment de la clôture en Europe, d'autant que l'attentisme prévaut aux Etats-Unis avant la publication vendredi des chiffres de l'emploi du mois d'août, susceptibles de donner des indications sur le calendrier de relèvement des taux de la Réserve fédérale.

"Le marché s'appuyait beaucoup sur le pétrole depuis hier, ce n'est pas étonnant qu'il réagisse ainsi", commente auprès de l'AFP Andrea Tuéni, analyste pour Saxo Banque.

'Une faible volatilité domine les marchés, avec des actions américaines qui n'ont jamais été aussi peu volatiles ces 30 derniers jours qu'au cours des deux dernières décennies', souligne Richard Turnill, chez BlackRock.

L'indice Stoxx 600 des valeurs bancaires gagne 1,2%, plus forte hausse sectorielle pour l'instant, porté par les anticipations d'une prochaine hausse des taux d'intérêt américains, surtout après une solide statistique sur la confiance du consommateur américain.

Les membres de la banque centrale américaine, dont sa présidente Janet Yellen, ont récemment multiplié les déclarations remettant sur la table la perspective d'une hausse des taux.

La cote devrait en outre être animée par une série de publications d'entreprises. Aux Etats-Unis, les promesses de ventes de logements ont fait un bond plus important qu'attendu en juillet, tandis que l'activité dans la région de Chicago s'est affichée moins forte que prévu en août. Ces chiffres jugés décevants devraient accroître la pression sur la BCE pour relancer l'économie.

La Bourse de Paris a terminé a son plus haut niveau depuis le 16 août, profitant de la remontée du dollar.

Du côté des valeurs, Airbus a gagné 1,65% à 52,29 euros, poussé par une commande ferme de 5 monocouloirs A321 par le loueur d'avions BOC Aviation pour un montant au prix catalogue de 574,5 millions de dollars.

LafargeHolcim (+3,41% à 48,36 euros) a pour sa part été soutenu par un relèvement de recommandation à "acheter" par HSBC.

Dans leur sillage, Orange a pris 1,22% à 13,69 euros et SFR Group 5,58% à 23,85 euros.

Eiffage progressait de 2,58% à 72,01 euros après un bénéfice net en hausse de 68% au premier semestre.

ArcelorMittal reculait en revanche de 3,82% à 5,30 euros sans bénéficier de l'avancement d'un projet de coentreprise dans l'acier automobile en Inde.

Groupe Flo: Hippopotamus, une de ses deux enseignes phares, lance une nouvelle stratégie pour reconquérir sa clientèle en France et continuer son développement, malgré un contexte toujours difficile pour la restauration à table.

SoLocal Group, héritier de l'éditeur d'annuaires téléphoniques PagesJaunes, lâchait 3,39% à 2,68 euros après avoir annoncé espérer finaliser la restructuration de sa dette d'ici à la fin de l'année.

Valneva cédait 0,69% à 2,88 euros après une lourde perte au deuxième trimestre.

Les titres liés au secteur financier ont hésité, Société Générale reculant de 0,08% à 32,62 euros, tandis que Crédit Agricole a grignoté 0,31% à 8,52 euros et BNP Paribas 2,69% à 46,83 euros.

AB SCIENCE a perdu 2,19% à12,98 euros après l'annonce d'une perte nette aggravée au premier semestre, sous le coup notamment d'une amende de 200.000 euros infligée par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Recommande: