Riner n'a pas voulu viser Lavillenie — Affaire des sifflets

24 Août, 2016, 00:04 | Auteur: Lynn Cook
  • Record de médailles françaises

Le premier à sortir de l'avion, Teddy Riner, a rempli son rôle de porte-drapeau jusqu'au bout, en portant à la main l'étendard bleu-blanc-rouge.

La judoka Emilie Andéol (or également) ou encore le coureur Mahiédine Mekhissi (bronze sur 3.000 m steeple), qui filmait la scène sur son portable, étaient également présents.

Après de nombreuses interviews à l'aéroport, les sportifs donneront une conférence de presse à l'hôtel Pullmann Tour Eiffel de Paris, à 16 heures.

Afin de célébrer le succès des Jeux Olympiques pour les athlètes français avec un record de médailles (42), les sportifs qui ont participé aux Jeux seront reçus par François Hollande à l'Élysée.

Rassemblés au pied de l'avion, tous les médaillés ont ensuite posé pour les photographes en tapant dans leurs mains, sous un beau soleil.

"Ça s'est transformé en boîte de nuit" avec aux platines "DJ Grégory Beaugé", le pistard, a souri Yoka à sa sortie de l'avion en milieu de matinée. Un geste visiblement inspiré du "clapping", célébration popularisée par les joueurs et les supporters de l'Islande lors de l'Euro de football organisé en France en juin et juillet.

"On est fiers d'avoir représenté la France au mieux", s'est réjouie Estelle Mossely, première Française médaillée d'or en boxe. "En plus, on vit ça tous ensemble, toute l'équipe des Bleus". "On est content de rentrer en France", a quant à lui assuré le colosse Riner, entouré de personnels de l'aéroport qui voulaient prendre des selfies avec lui. "Cet accueil, le fait d'être reconnu par son peuple (.) ça fait plaisir", a ajouté le champion olympique.

"On a vu, de loin, que notre histoire avec Tony avait passionné la France, on va désormais le voir de près!"

Recommande: