Nigeria : Boko Haram tue 10 personnes près de Chibok

23 Août, 2016, 05:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Daech utilise régulièrement des enfants soldats pour mener des attentats sanglants comme celui perpétré en Turquie lors d'un mariage samedi

Au moins trois civils ont été tués et une vingtaine de personnes blessés par l'attentat-suicide survenu à Maroc dans l'extrême nord du Cameroun. Un homme à moto se serait fait exploser sur un pont situé à proximité du marché de Mora, rapporte une source citée par les médias, précisant que quatre personnes, trois civils et le kamikaze, sont mortes sur le coup. "Il n'y a pas l'ombre d'un doute que c'est l'œuvre Boko Haram". C'est eux qui nous livrent cette guerre asymétrique. "De tels évènements malheureusement surviendront de temps en temps jusqu'au moment où nous aurons éradiqué Boko haram ", déplore le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary.

La région de l'Extrême-Nord du Cameroun avait retrouvé un calme relatif depuis près de deux mois. Ce nouvel attentat survient alors que la force multinationale mixte parle d'un affaiblissement de Boko Haram.

Avant l'arrestation du dirigeant de Boko Haram, la police secrète avait déjà arrêté le 8 juillet un combattant célèbre de Boko Haram et trois de ses complices alors qu'ils parachevaient les préparatifs pour des attaques coordonnées dans des lieux choisis de l'État de Kaduna, selon le communiqué.

Une semaine plus tôt, ce sont par contre quatre éléments de Boko Haram qui avaient été tués et un autre interpellé à Bourvari-Plateri, toujours dans la même région, lors d'une opération de ratissage menée par le Bataillon d'intervention rapide (BIR, unité d'élite de l'armée) en collaboration avec les comités de vigilance locaux. Des milliers de Camerounais ont été assassinés, et plusieurs portent des séquelles de cette guère. C'est une guerre asymétrique.

Recommande: