Coup d'Etat raté en Turquie: 1900 ans de prison contre Fethullah Gülen

17 Août, 2016, 02:12 | Auteur: Lynn Cook
  • Le prédicateur turc Fethullah Gülen chez lui à Saylorsburg en Pennsylvanie le 18 juillet 2016- Thomas URBAIN

Le parquet turc a requis mardi deux peines de prison à vie et plus de 1 900 ans d'emprisonnement pour le prédicateur turc installé aux Etats-Unis Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir supervisé une tentative de coup d'Etat le mois dernier, selon la presse locale.

Dans cet acte d'accusation, M. Gülen et les autres suspects sont accusés d'avoir "fondé et dirigé une organisation terroriste armée", "financé le terrorisme", "tenté de détruire le régime constitutionnel par la force", et "tenté de renverser le gouvernement", selon Anadolu.

Les procureurs accusent le réseau Gülen d'avoir infiltré les institutions et les services de renseignements.

Le FETO est également accusé d'avoir rassemblé de l'argent remis par des hommes, et d'avoir envoyé de l'argent par des banques aux Emirats arabes, en Afrique du Sud, Tunisie, Maroc, Jordanie et Allemagne.

Après une tentative de coup d'Etat militaire entreprise en Turquie dans la nuit du 15 au 16 juillet, le président turc Recep Tayyip Erdogan et le premier ministre Binali Yildirim ont déclaré que l'adoption d'une loi sur la peine capitale pour les participants au coup d'Etat était possible.

Une enquête avait été ouverte sur la FETO et son mode de financement en septembre 2015 par les procureurs. "Ceux qui sont responsables d'avoir fait couler le sang de nos martyrs rendront des comptes". "Il existe des façons de vivre qui ressemblent davantage à la mort pour ces gens", a-t-il dit.

"Le peuple souhaite le rétablissement de cette peine (capitale) mais je ne pense pas que si un débat parlementaire était ouvert sur le dossier, les députés l'approuveront", a toutefois affirmé à l'AFP une source gouvernementale. Elles ont déjà fait arrêter plus de 35 000 personnes soupçonnées de sympathies pour le prédicateur musulman. Plus de 80 personnes ont été placées en détention à Istanbul, les entreprises concernées pourraient être nationalisées. Toutefois, 11 597 d'entre elles ont été libérées. Le parquet d'Istanbul a pour sa part annoncé, hier, que 239 employés des tribunaux d'Istanbul, dont des procureurs, avaient été placés en détention dans le cadre d'une opération réalisée lundi.

Le ministère public turc a adressé la semaine dernière une lettre aux autorités américaines afin qu'il soit placé en détention.

Recommande: