Présidentielle au Gabon: Bongo en rouleau compresseur

14 Août, 2016, 01:23 | Auteur: Aubrey Nash
  • Présidentielle au Gabon: Bongo en rouleau compresseur

Ali Bongo Ondimba s'est exprimé lors de ce grand rassemblement.

Présidentielle au Gagon: Bongo en rouleau compresseur face à ses adversaires Libreville - La campagne présidentielle au Gabon a officiellement commencé samedi à deux semaines du scrutin, avec une démonstration de force du président sortant Ali Bongo Ondimba face à des opposants aux moyens bien plus limités, un déséquilibre qui inquiète les pays étrangers.

Sur le front de mer à Libreville, on ne voit que lui. Le communiqué conjoint, également signé par les ambassades d'Allemagne, d'Espagne et d'Italie, a été envoyé vendredi dans l'espoir d'une évolution de la situation.

Des milliers de personnes attendaient le président sortant dans le stade de l'Amitié près de Libreville où Ali Bongo doit prononcer un discours vers 18H00 GMT, a observé l'AFP. Dans son numéro titré " Le top départ!

"Mes adversaires ont peur d'aller à l'élection présidentielle du 27 août, car ils n'ont aucune chance de gagner ". ", le quotidien généralement très bienveillant avec le pouvoir publie pour l'occasion un portrait des principaux candidats qui ont présenté dans la discrétion des programmes souvent axés sur des réformes constitutionnelles".

Cela ne les empêche pas de faire campagne. Les espaces publics me sont refusés, a déclaré l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, dans un SMS à l'AFP, affirmant qu'un curé qui lui a permis jeudi de faire une réunion dans sa paroisse fait l'objet de menaces. Un autre rival de poids, l'ex-Premier ministre Casimir Oye Mba, promet ainsi d'instaurer une élection à deux tours.

Il a accusé ses adversaires d'être responsables de la mort de son père, au pouvoir pendant 41 ans. Ils affirment qu'Ali Bongo, 57 ans, est un enfant du Nigeria adopté par Omar Bongo et qu'il ne peut être de ce fait président de la République gabonaise.

Recommande: