Judo. Riner "déjà en course pour Tokyo", selon Douillet

14 Août, 2016, 03:46 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Judo. Riner

Teddy Riner, né le 7 avril 1989 aux Abymes en Guadeloupe, est un judoka français évoluant dans la catégorie des plus de 100 kg (poids lourds), détenteur d'un record de huit titres de champion du monde, champion olympique à Londres en 2012, médaillé de bronze à Pékin en 2008, quintuple champion d'Europe.

Surprise également avec Emilie Andéol, championne olympique surprise en -78 kg.

Le jour de gloire est donc arrivé pour l'athlète qui savoure cette victoire avec son clan, toujours dans son sillage.

A noter que, depuis le 13 septembre 2010, le licencié du club de Levallois-Perret n'a plus perdu un seul combat et préserve son invincibilité en conservant son titre de champion olympique. Il faut dire que la Bordelaise n'a jamais fait mieux qu'une médaille de bronze lors des Mondiaux 2014 et n'est donc pas favorite dans sa catégorie. À force, les mots vont commencer à manquer pour qualifier les performances ahurissantes de Teddy Riner.

Jérémie Azou et Pierre Houin: inconnus au bataillon olympique, les deux rameurs tricolores se sont fait un nom vendredi en décrochant le titre aux JO de Rio, pour une journée qui a débuté en fanfare avec la défaite de Tirunesh Dibaba, double championne olympique du 10.000 m. Le Français gérera la fin sans se faire peur, et se qualifie pour les demi-finales. Pour un deuxième titre olympique?

Camille Lacourt Théo Bussière et Jérémy Stravius lors des séries du 4x100 m quatre nages aux Jeux de Rio le 12 août 2016
Camille Lacourt Théo Bussière et Jérémy Stravius lors des séries du 4x100 m quatre nages aux Jeux de Rio le 12 août 2016

Dans 24 heures, le plus grand sportif de l'histoire olympique va définitivement raccrocher. Pour la nageuse chinoise Chen Xinyi, 4e de la finale du 100 m papillon. Il aura alors 31 ans. Le Français a été sacré ce vendredi soir champion olympique des poids-lourds pour la deuxième fois consécutive.

Journée réussie pour les Français aux Jeux Olympiques de Rio hier.

Les exploits n'étaient pourtant pas seulement attendus du côté du tatami ou de la piscine.

Mais la victoire est revenue à sa compatriote, Almaz Ayana, en 29 min 17 sec 45. Et pendant que les autres se battaient pour savoir qui aurait l'immense honneur de devenir vice-champion olympique, le Guadeloupéen s'est battu contre ses adversaires, mais aussi contre lui-même, pour réussir là où tout le monde attendait qu'il réussisse.

Recommande: