JO-2016/Judo: Riner se défait du Brésilien Silva pour passer en demies

14 Août, 2016, 03:46 | Auteur: Ruben Ruiz

Il affronte le Japonais Harasawa.

Joli réveil pour les judokas tricolores, qui avaient mal débuté leur semaine à Rio et l'ont conclue en fanfare.

Avec l'argent de Jean-Charles Valladont au tir à l'arc en prime, ce sont donc 14 médailles bleues au total, dont 4 du plus beau métal: et le compteur va encore s'emballer, avec ces deux médailles supplémentaires assurées grâce aux finales de Riner et des fleurettistes messieurs en escrime.

Les Français ont mis du temps à se réveiller sur les tatamis de l'Arena Carioca 2 mais l'ultime journée leur a été profitable: outre le sacre de Riner, la France a décroché sa deuxième médaille d'or de la semaine avec le titre inattendu d'Emilie Andéol ( 78 kg), victorieuse en finale de la Cubaine Idalys Ortiz.

"C'est le pied! C'est pas le (fait d'être) porte-drapeau qui m'a mis la pression, c'est moi-même parce que j'ai annoncé que je voulais le titre et moi, quand je dis, je fais", a lancé le Français au micro de France Télévisions.

Reste à savoir si Andéol n'aura pas trop puissé dans ses réserves avant sa demi-finale contre la championne du monde en titre, la Chinoise Yu Song (vers 15h50 locales, 20h50 heure française).

Cette séquence prend aujourd'hui tout son sens avec le nouveau titre olympique décroché par le natif de Point à Pitre, qui rejoint son compatriote, lui aussi vainqueur de deux médailles d'or en 1996 et 2000. Il devient alors le seul homme à détenir autant de titres planétaires, devant notamment un certain David Douillet .

Côté dames, Emilie Andéol (28 ans) peut elle aussi rêver d'un podium: la double championne d'Europe et médaillée de bronze aux Mondiaux 2014 a remporté au forceps ses deux premiers combats pour se hisser en demi-finale.

Mais le colosse a aussi ses failles. Cette médaille est la seule qui manquait à son palmarès.

"Ca fait plaisir parce que le travail est récompensé. J'ai eu une olympiade difficile avec des opérations, des remises en question, et voilà.je suis content que ça passe", a-t-il commenté.

Patron de sa catégorie et chef de bande, Riner a parachevé une semaine riche en émotions pour le judo français, qui termine 2e au classement des médailles de la discipline derrière le Japon (3 titres).

Recommande: