Sa demande de libération conditionnelle rejetée, le rappel des faits — Jacqueline Sauvage

13 Août, 2016, 01:53 | Auteur: Sue Barrett
  • Rendez-vous est donné à 11 heures samedi 13 août devant le palais de justice de Toulouse

"Il faut souhaiter que le président de la République, qui a le droit de grâce, prenne jusqu'au bout ses responsabilités".

Seulement, le procureur du Loiret, où vit une des filles de Jacqueline Sauvage et chez laquelle elle devait résider en cas de libération, a lui aussi rendu un avis défavorable, selon Le Figaro qui s'est procuré la décision du tribunal.

Condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent mais graciée par François Hollande, Jacqueline Sauvage sera-t-elle libérée?

Le chef de l'État lui avait accordé le 31 janvier une grâce "partielle", notamment de la période de sûreté, ce qui lui permettait de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle.

La demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage a été rejetée.

Pour les avocates, la décision du magistrat est "politique". Le verdict est finalement tombé ce vendredi 12 août: le tribunal d'application des peines n'a pas accédé à sa requête. Un sentiment partagé par sa collègue députée Valérie Boyer, très investie sur le dossier.

Jacqueline Sauvage est-elle dangereuse et peut-elle récidiver? Cette décision surprend après la grâce partielle accordée en janvier par le président François Hollande. Voici ce que l'on sait de la décision du TAP. "Je ne peux plus accepter une Justice laxiste contre des criminels mais ferme contre des femmes victimes de violences conjugales!".

L'histoire de cette femme de 68 ans avait ému l'opinion publique et des manifestations avaient été organisées en sa faveur suite à sa condamnation. Nous marchons sur la tête!

Karine Plassard, à l'origine de la première pétition en soutien à Jacqueline Sauvage, a de son côté fait savoir qu'une autre serait lancée sur la plate-forme change.org pour accompagner son appel. Le fils subissait également des violences, il avait fini par se suicider la veille de la mort de son père. "Restons mobilisés", a lancé Nathalie Kosciusko-Morizet (LR). Mariée pendant près de cinquante ans, Jacqueline Sauvage subissait, en silence, les coups, les insultes et les menaces. Elle ne représente aucun danger pour la société.

"Je suis en colère, je suis triste, je suis effondrée, c'est donner une bénédiction aux hommes qui cognent et c'est ne pas prendre en compte la parole des femmes, la souffrance et la douleur des femmes ".
Le porte-parole d'EELV Julien Bayou évoque, lui, un "rejet stupéfiant". Un permis de frapper pour tous les hommes violents.

Recommande: