3.000 nouvelles places créées à l'automne selon Cosse — Accueil des migrants

12 Août, 2016, 02:53 | Auteur: Sandy Vega
  • TROIS MILLE PLACES DE PLUS POUR MIGRANTSTROIS MILLE PLACES DE PLUS POUR MIGRANTS

"Toutes les grandes villes ont accepté cet accueil, l'un des objectifs étant de désengorger les territoires très sollicités", a confié la ministre du Logement.

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, annonce la création de 3.000 places supplémentaires pour accueillir des migrants dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO). L'État va soutenir financièrement (jusqu'à 1 500 euros par personne et par an) les associations qui mettent en place un accompagnement individuel des réfugiés, chez des particuliers souhaitant également participer à l'insertion du réfugié, sur une période de deux ans. Les futurs hôtes s'engagent pour une durée minimum de trois mois et jusqu'à un an. "C'est un excellent moyen pour tisser des liens et se créer un réseau, mais il faut des garde-fous, s'assurer des bonnes conditions de cet hébergement, qu'il soit gratuit, pas trop contraignant pour les familles".

Au sein de son communiqué, la ministre encourage les associations à accompagner une cinquantaine de réfugiés dans leur demande et fixe au 20 septembre 2016 la limite de dépôts des dossiers de participations pour que le programme débute dès le 1er octobre 2016. "Elles auront également la charge de bien informer les hôtes et les réfugiés ainsi que de préparer la rencontre (sensibilisation à la médiation interculturelle, échanges.)", a-t-elle ajouté. Mais depuis, la France ne semble pas vraiment pressée d'accueillir des réfugiés alors que l'opinion publique a changé d'avis pour s'y opposer sans compter la menace terroriste qui plane sur l'Europe.

La France s'était engagée à accueillir 30 000 réfugiés d'ici 2017 avaient affirmé François Hollande et Manuel Valls.

"Nous allons, avant la fin septembre, plus que doubler les capacités de ces centres de répit, en passant de 2.000 à 5.000 places", indique la ministre dans une interview publiée mercredi par Le Monde, en n'excluant pas d'aller plus loin si les besoins sont supérieurs.

Recommande: