Jeux Olympiques: Rio promet "la plus grande fête jamais organisée" au Brésil

06 Août, 2016, 07:53 | Auteur: Ruben Ruiz
  • 3ème jour des Doodle Fruit Games

C'est avec des feux d'artifice épelant les lettres "Rio" dans le ciel, des artistes vêtus d'argent et sous une musique douce et sensuelle que la ville de Rio de Janeiro a officiellement lancé les premiers Jeux olympiques de l'histoire à être présentés en Amérique du Sud, vendredi soir.

Chaque délégation a défilé autour de son porte-drapeau.

En tout, pas moins de 700 heures d'antenne seront proposées sur France 2, France 3, France 4 et France Ô mais aussi 2400 heures sur le site francetvsport.fr. L'évènement sera à suivre en continu, de 8h à 5h du matin sur France 2 et France 3 et, tandis que France 4 diffuse depuis le 3 août les matchs des tournois de football (le match Brésil/Chine proposé mercredi en prime time a été suivi par 449 000, soit 2.4% de part d'audience) et de rugby à VII, France Ô diffusera à compter du 6 août les compétitions de basket, de volley et de handball. "Que Dieu vous bénisse tous!", a écrit pendant la cérémonie Pelé sur son compte Twitter.

C'est au président brésilien provisoire Michel Temer, peu populaire, qu'est revenu l'honneur de déclarer ouverts les Jeux de la 31e Olympiade.

Derrière elle, les athlètes étaient vêtus d'une veste rouge munie d'une énorme feuille d'érable à l'arrière.

"Atmosphère extraordinaire en marchant avec Équipe Canada à la cérémonie d'ouverture, a exprimé le joueur de tennis Vasek Pospisil, sur Twitter".

Le gouverneur général David Johnston, qui représentait le gouvernement canadien, a applaudi et il a même fait quelques pas de danse pendant que les athlètes canadiens traversaient le stade.

"Au nom de tous les Canadiens, je tiens à exprimer ma reconnaissance et mon admiration à l'égard de nos athlètes, qui ont fait preuve de dévouement et de détermination", a-t-il écrit.

Les Jeux olympiques de Rio ouvriront vendredi.

Il y a dix ans, lorsque le Brésil se faisait confier l'organisation de la Coupe du monde de football 2014 et les Jeux olympiques, ce pays était dans une formidable croissance économique et était considéré comme une puissance mondiale émergente. Plusieurs facteurs semblent avoir joué: des problèmes d'agenda, la distance qui oblige à deux ou trois jours de voyage pour les dirigeants venant d'autres continents et le contexte politique chahuté du pays organisateur, avec la présidente Dilma Rousseff sur le point d'être probablement destituée.

Malgré les immenses chantiers touchés par une infernale succession de retards ou d'accidents, le comité d'organisation de Rio 2016 a limité les dégâts et a réussi à livrer l'ensemble des infrastructures.

Recommande: