JO-2016/Dopage: le TAS confirme l'exclusion des huit haltérophiles russes

04 Août, 2016, 09:57 | Auteur: Ruben Ruiz

Une validation de cette annonce serait un coup de tonnerre. Les deux nageurs, exclus des JO par la Fédération internationale de natation (Fina) dans le sillage du scandale de dopage d'Etat russe dénoncé par le rapport Mclaren, avaient fait appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), dont la décision est imminente.

Parmi tous les sportifs russes exclus des JO, les deux nageurs sont les premiers à avoir saisi le TAS pour faire appel. "Une partie est effectivement cassée et nous devrions commencer à identifier les parties qui ont besoin d'attention", a déclaré M. Reedie qui s'est dit par ailleurs blessé par des commentaires acerbes d'un membre argentin du CIO. Le comité voudrait "un système de lutte antidopage plus robuste et plus efficace, offrant plus de transparence", a expliqué Thomas Bach.

Le triple champion olympique français Tony Estanguet a estimé mardi que le monde du sport était à "un virage critique" alors que le président du CIO Thomas Bach a appelé à une "révision totale" du système antidopage.

Les Russes qui ont été autorisés à participer aux Jeux par leur fédération internationale respective doivent encore avoir l'aval du CIO. "A partir du moment où ils respectent les règles, il faut les laisser courir", ajoute-t-il.

La création de cet outil de notification fait suite à l'approbation unanime de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du CIO pour l'avenir du Mouvement olympique, et à la consultation du Comité pour la protection des journalistes, afin de veiller à ce que les médias puissent assurer une couverture libre durant l'organisation et le déroulement des Jeux Olympiques.

Il avait plutôt remis cette responsabilité aux différentes fédérations sportives internationales.

A soixante-douze heures de la cérémonie d'ouverture, vendredi soir dans le stade de Maracana, un panel de trois membres du CIO planche sur ces listes des sportifs russes repêchés, pour éventuellement l'amender encore, au cas où certaines fédérations auraient fait preuve de laxisme.

Mais le lanceur d'alerte russe Vitali Stepanov reste sceptique.

Honneur aux dames donc, avant le roi du football brésilien Neymar jeudi, avec Suède - Afrique du Sud (18h00 française) à Rio, pour lancer les JO, avant le duel France - Colombie (jeudi 03h00) à Belo Horizonte (sud-est) pour clôturer la soirée. Cette sanction " signifie que le CIO ne veut pas de lanceurs d'alerte (.), de gens qui disent la vérité", a accusé Stepanov.

Après les nombreux retards et malfaçons sur les divers chantiers olympiques, sans compter la pollution chronique de la baie de Guanabara, qui va accueillir la voile, certains sports craignaient le pire. Deux Syriens vivent en Belgique et Allemagne, deux autres ont fui la République démocratique du Congo pour se réfugier au Brésil, et le dernier athlète sélectionné est un Éthiopien réfugié au Luxembourg.

Recommande: