Les huit haltérophiles russes privés de JO

01 Août, 2016, 00:58 | Auteur: Lynn Cook

"La commission exécutive du CIO a décidé de déléguer à un groupe composé de trois de ses membres la décision finale concernant les athlètes russes", a annoncé Mark Adams, porte-parole du CIO, à l'issue d'une réunion écourtée du gouvernement du CIO.

Dimanche, le CIO avait en effet chargé les fédérations internationales de statuer sur l'éligibilité des sportifs en vertu de plusieurs critères, notamment l'absence de contrôle positif précédent, la non-implication dans les faits dénoncés dans le rapport McLaren et le fait d'avoir été régulièrement soumis à des contrôles antidopage hors de Russie.

Alors que la délégation russe devait initialement compter 387 sportifs, elle s'est notablement réduite en raison du scandale de dopage organisé qui a valu à nombre d'entre eux d'être écartés des Jeux.

Dernier épisode de cette série de sanctions, la mise sur la touche de la totalité des huit haltérophiles russes annoncée vendredi par la Fédération internationale (IWF).

Ces derniers, parmi lesquels figurent Olga Zabeinskaya et Ilnur Zakarin, ont été exclus en raison d'une précédente sanction pour dopage, l'un des critères d'inéligibilité fixé par le CIO, alors que trois autres, mentionnés dans le rapport Mc Laren sur le système d'un dopage d'Etat en Russie, n'avaient pas encore été sanctionnés par l'Union cycliste internationale (UCI).

Les décisions des fédérations internationales de boxe, de gymnastique, de golf et de taekwondo n'étaient toujours pas connues samedi soir. Il s'était classé 13e de JO 2008 et 12e des JO 2012.

Au milieu des réunions du CIO et recours des athlètes, l'ancien contrôleur de l'agence antidopage russe et à l'origine, avec son épouse Yuliya, des révélations sur le dopage dans l'athlétisme de son pays, Vitali Stepanov, s'est dit convaincu que le dopage frappera les JO de Rio. "Ne jamais abandonner. Je continue de m'entraîner tant qu'il y a une infime chance d'alller à Rio", déclarait-il mercredi sur sa page Facebook.

Les deux nageurs seront entendus dimanche à 14h00 heure locale (17h00 GMT) par le TAS qui pourrait rendre une décision dans la soirée ou bien lundi, a-t-on appris de sources concordantes. "Malheureusement, des athlètes dopés seront en compétition", a déclaré le lanceur d'alerte au journal brésilien O Estado de Sao Paulo.

Un autre couperet est tombé sur la délégation russe. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: