Israël: Netanyahu reçoit le chef de la diplomatie égyptienne

17 Juillet, 2016, 01:36 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Israël-Egypte: vers une normalisation des relations

Une rencontre rare: elle a réuni, hier, le 1 ministre israélien et le chef de la diplomatie égyptienne.

Sameh Choukry doit s'entretenir à deux reprises avec M. Netanyahu, dans l'après-midi puis en soirée.

L'Egypte tente de jouer un rôle de médiatrice après être devenue en 1979 le premier pays arabe -et l'un des deux seuls à ce jour avec la Jordanie- à avoir signé un accord de paix avec Israël.

Selon la radio publique israélienne, la venue du ministre égyptien préparerait une possible visite de M. Netanyahu au Caire.

Les conclusions du Quartette ont été critiquées aussi bien par Israël et que par les Palestiniens.

Le règlement du conflit israélo-palestinien aurait "un impact significatif et considérable sur la situation globale dans la région du Moyen-Orient", a assuré M. Choukri.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, de son côté, a accueilli avec enthousiasme les déclarations de M. Sissi au mois de mai, et a salué ses "efforts pour contribuer à la paix avec les Palestiniens" - une paix dont il a reconnu qu'elle serait profitable à toute la région.

Sameh Choukri et Benjamin Netanyahu devraient, entre autres, étudier les " mesures de confiance " à promouvoir afin de " créer un environnement favorable à la reprise des négociations directes " entre Palestiniens et Israéliens.

Le ministre égyptien a pour mission de relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes.

Cependant, les relations entre les deux pays se sont tendues en 2012, quand Israël s'est lancé dans une série d'opérations militaires dans la bande de Gaza, une enclave dirigée par le groupe islamiste Hamas.

Israël a mené de nombreuses attaques de drones contre les terroristes sur le territoire égyptien dans le Sinaï au cours des dernières années, a déclaré lundi un ancien haut responsable israélien cité par Bloomberg. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Pour l'instant, ces entrevues n'ont débouché sur aucune mesure concrète.