L'organisation Etat islamique annonce la mort d' "Omar le Tchétchène "

15 Juillet, 2016, 02:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Omar Al-Chichani ici à gauche sur

Pour rappel, un responsable américain, sous couvert d'anonymat, avait annoncé la probable mort d'"Omar le Tchétchène", dans un bombardement américain le 4 mars dans le nord-est de la Syrie. Omar al-Shishani dit "Omar le Tchétchène" a été tué en Irak, a rapporté mercredi l'agence Amaq, liée à cette organisation ultraradicale. L'information avait à la fois été confirmée et tempérée par l'Observatoire syrien des droits de l'homme, une ONG généralement bien informée et disposant de nombreux relais locaux: l'organisation estimait que l'homme était grièvement blessé ou "cliniquement mort". Connu pour son épaisse barbe rousse, Omar al-Shishani, dont la tête avait été mise à prix 5 millions $ aux États-Unis, "a occupé plusieurs responsabilités à la tête de l'organisation militaire de l'EI, dont le ministère de la Guerre". Les Etats-Unis affirmaient également qu'il était de nationalité géorgienne.

Retrouvez cet article sur Francetv infoUnion européenne: il n'y a jamais eu autant de femmes chefs d'ÉtatCollision de train meurtrière en Italie: les avancées de l'enquêteTheresa May: quel calendrier pour la nouvelle dirigeante du Royaume-Uni?

Le général américain qui commande les troupes de l'opération de l'OTAN " Resolute support " en Afghanistan, John W. Nicholson, a appelé le chef d'état-major pakistanais Raheel Sharif pour lui confirmer la mort de Khalifa, a indiqué sur Twitter un porte-parole de l'armée pakistanaise.

Le Pentagone a confirmé jeudi avoir tenté d'éliminer par une frappe aérienne Omar le Tchétchène, l'un des principaux chefs du groupe Etat islamique, sans confirmer officiellement son décès, pourtant annoncé par les jihadistes eux-mêmes. "Barberousse" coordonne en effet "la défense de ses bastions" de Raqqa, en Syrie, et de Mossoul, en Irak.

Certains experts minimisent cependant son importance. Très doué - il fera partie d'une unité de renseignement militaire -, il sera arrêté en 2010 pour détention illégale d'armes. "Alors que j'étais prisonnier en Géorgie, j'ai fait le serment devant Dieu que, au cas où je sortirais vivant de détention, je ferais le djihad", aurait expliqué Omar al-Shishani fin 2013 dans une interview rare et non authentifiée.

Recommande: