La Banque d'Angleterre osera-t-elle déjà bouger?

15 Juillet, 2016, 02:13 | Auteur: Aubrey Nash
  • La Banque d'Angleterre va-t-elle baisser son taux de refinancement déjà au plus bas à 0,5

Le marché évoluait en nette hausse jusqu'en début d'après-midi et la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (Boe) dans une séance calme en raison d'un jour férié en France.

A 09H22 (07H22 GMT), l'indice CAC 40 prenait 50,68 points à 4.385,94 points.

Vers 21H00 GMT (23h00 heure de Suisse), la devise suisse montait légèrement face à l'euro, à 1,0928 franc pour un euro, et plus franchement face au billet vert, à 0,9854 franc pour un dollar.

Les marchés estiment en effet qu'il est très probable que la BoE opte pour la baisse de son taux directeur, fixé actuellement à 0,50%, afin de soutenir une économie qui pourrait se diriger vers une récession liée au "Brexit" (pour "British Exit", ou "sortie britannique" de l'UE) au deuxième semestre 2016.

La nomination rapide de Theresa May au poste de Premier ministre, qui succède à David Cameron, démissionnaire, a contribué à apaiser les marchés mais son gouvernement comporte deux influents partisans du Brexit, Boris Johnson qui récupère le ministère des Affaires étrangères et David Davis qui hérite du portefeuille ad hoc créé pour gérer la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

"En l'absence d'une dégradation supplémentaire du compromis entre le soutien à la croissance et le retour de l'inflation vers l'objectif de manière durable, la majorité des membres du Comité s'attendent à ce que la politique monétaire soit assouplie en août", déclare la BoE dans le compte-rendu de sa réunion.

Aux Etats-Unis, les opérateurs ont aussi pris connaissance d'un maintien des inscriptions aux allocations chômage à 254.000 la semaine dernière et d'une hausse de 0,5% des prix à la production le mois dernier, contre un consensus de 0,3%.

Parmi les valeurs, le rebond des cours du pétrole a profité au secteur des matières premières. CGG prenait 2,94% à 0,70 euros, Vallourec 2,29% à 3,58 euros, Total 1,75% à 44,26 euros et ArcelorMittal 2,86% à 5,18 euros.

Les titres les plus cycliques continuaient aussi à récupérer du terrain, à l'instar de Renault (+2,08% à 75,07 euros), Peugeot (+1,36% à 11,96 euros) et Faurecia (+2,78% à 32,40 euros).

Les valeurs bancaires avaient aussi le vent en poupe. BNP Paribas a gagné 3,36% à 42,90 euros, Crédit Agricole 2,19% à 7,99 euros, Société Générale 3,59% à 30,33 euros, Natixis 4,95% à 3,48 euros et Axa 2,37% à 18,34 euros.

Lagardère profitait (+2,63% à 21,85 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" par Goldman Sachs. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 1,01% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,29%. Le groupe a repoussé au 22 juillet la date butoir pour la signature du projet d'accord d'entreprise avec les personnels navigants (hôtesses et stewards) qui aurait dû intervenir mercredi, les organisations syndicales refusant de le signer en l'état.

Recommande: