"Nous n'avons pas besoin d'être mère pour nous sentir heureuse !" — Jennifer Aniston

14 Juillet, 2016, 00:51 | Auteur: Sue Barrett
  • Jennifer Aniston

"Pour info, je ne suis pas enceinte", leur répond-elle. "Ce que je suis, c'est énervée" commence Jennifer Aniston dans une lettre publiée par le "Huffington Post". Fatiguée de découvrir, semaine après semaine depuis quinze ans, les énièmes spéculations que fait la presse people sur un éventuel petit bourrelet et qui pourrait annoncer un début de grossesse. "Mange-t-elle trop? Se laisse-t-elle aller?" J'en veux à ceux qui me font sentir "moins que" parce que mon corps change et/ou parce que j'ai mangé un burger à midi et été photographiée dans un mauvais angle et par conséquent qualifiée dans deux catégories: "enceinte" ou "grosse". "Être scrutée de la sorte et considérée comme un objet est absurde et perturbant", a-t-elle ajouté. Pendant " tout ce cycle ennuyant d'informations à propos de [sa] vie privée, il y a eu bien plus de problèmes dignes d'être racontés vers lesquels ces 'journalistes' pourraient tourner leur attention et leurs ressources", souligne Jennifer Aniston.

"La manière qu'ont les médias de me représenter n'est qu'un reflet de la manière dont nous voyons et représentons les femmes en général, jugées par rapport à une norme déformée de la beauté..."

Jennifer Aniston accuse également la société de perpétuer la diffusion de l'image d'une certaine femme, qui fait du tort aux filles dès leur plus jeune âge et qui les poursuit une fois adultes.

L'autre stéréotype que Jennifer Aniston dénonce: une femme doit absolument être maman. (...) Ce dernier mois m'a particulièrement révélé à quel point on définit une femme selon son statut marital et maternel. "Avec ou sans compagnon, avec ou sans enfants, nous sommes complètes", écrit l'actrice de 47 ans. "C'est à nous de décider pour nous-mêmes ce qui est beau pour nos corps". "(...) Nous choisissons nous-même ce que "Et ils vécurent heureux" signifie pour nous". Parce qu'elle est épuisée par toutes les rumeurs dont elle ne peut se défendre, et parce qu'elle refuse de rentrer dans le moule de la "femme parfaite" que l'on attend d'elle (et de ses camarades), Jennifer Aniston s'est livrée dans une tribune (félicitée par beaucoup!). Assez de ces gros titres annonçant une première grossesse et surtout, assez que l'on presse constamment les femmes à être mères, dès lors qu'elles ont un homme dans leur vie, qu'elles soient stars ou non.

Recommande: