Michael Matthews le plus rapide dans la 10e étape — TOUR DE FRANCE

14 Juillet, 2016, 00:09 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Froome et la Team Sky vont devoir gérer la attaques dans la 9e étape

Le sprint a eu lieu à l'arrivée à Montpellier, remporté par Peter Sagan (Tinkoff) qui renforce son maillot vert. Chris Froome s'est lui invité sur un terrain où on ne l'attendait pas, pour terminer dans la roue de Peter Sagan donc.

À 13 km de l'arrivée à Montpellier, Peter Sagan, piégé par Michael Matthews à Revel la veille, a eu des envies de revanche. "Dans la descente (d'Envalira), on n'y voyait pas grand chose à cause du brouillard". Le Slovaque a tué dans l'œuf toutes les tentatives d'échappée jusqu'à la flamme rouge pour amener ses adversaires sur son terrain de prédilection: le sprint à la régulière. Le coup de main de Direct Energie, permettant à Sylvain Chavanel à l'avant de mesurer ses efforts, a encore rapproché le peloton à 4 minutes à moins de 30 kilomètres.

Avec Sagan, Van Avermaet, Nibali, Boasson Hagen ou encore Rui Costa, l'échappée du jour était tout simplement royale, digne d'une belle classique.

Cette saison, Matthews avait déjà notamment gagné le prologue et la 2e étape de Paris - Nice.

Les deux coureurs, au coté de leurs équipiers Thomas et Bodnar, ont placé un accélération à 12 km de l'arrivée. La tramontane très forte durant cette onzième étape, a beaucoup perturbé les coureurs. Cette dernière sera raccourcie de 6 kilomètres à cause des conditions météo. Le vent bouleverse aussi l'étape du jour, prévue entre Montpellier et le mont Ventoux: la ligne d'arrivée a été fixée au chalet Reynard, à six kilomètres du sommet, l'ascension de la partie finale ayant été jugée trop dangereuse. Sagan le battant, Sagan l'attaquant est cette fois-ci irrésistible. Seul Samuel Dumoulin est parvenur à garder le rythme du champion du monde et, donc, de rêver d'une victoire avec ses cinq compagnons de route à Revel.

Recommande: