Brexit: May seule en lice pour devenir première ministre

12 Juillet, 2016, 20:15 | Auteur: Lynn Cook

Andrea Leadsom, l'une des deux candidates à la succession de David Cameron à la tête du parti conservateur et en tant que Premier ministre, se retire de la course.

"Nous aurons un nouveau ministre dans ce bâtiment derrière moi mercredi soir", a déclaré M. Cameron devant le 10 Downing Street, ajoutant qu'il présenterait sa démission à la reine mercredi après les questions au Parlement.

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé lundi qu'il démissionnerait mercredi et que Theresa May, l'actuelle ministre de l'Intérieur, lui succéderait le jour même.

"Je ne saurais être plus claire: il n'y aura pas de tentative pour rester au sein de l'UE", a-t-elle dit lors d'une déclaration dans la matinée à Birmingham (centre de l'Angleterre).

"La décision est de mon point de vue tombée" quand les Britanniques ont dit en majorité qu'ils souhaitaient sortir de l'UE, a-t-elle dit.

Les deux femmes auraient dû initialement être départagées cet été par un vote des 150.000 adhérents du parti pour une annonce du résultat le 9 septembre.

David Cameron a assuré Theresa May, sa ministre de l'Intérieur sortante, de son plein soutien, et il s'est dit ravi qu'elle accède à la tête du gouvernement.

"Il est inacceptable que Theresa May entre à Downing Street demain après avoir été couronnée par un petit cercle de 199 députés conservateurs soit 0.0004 % de l'électorat" britannique, s'insurge le tabloïd.

Le Times souligne lui, que Mme May a "moins de deux jours pour former son premier cabinet".

Son gouvernement devrait aussi comprendre plusieurs figures du camp pro-Brexit, dans une tentative d'apaiser un parti conservateur qui s'est déchiré sur le référendum et prouver aux Britanniques qu'elle compte bien mettre en oeuvre ce pour quoi ils ont voté.

La guerre des chefs se poursuivait en revanche du côté de l'opposition travailliste, après que la députée Angela Eagle eut annoncé sa candidature pour détrôner Jeremy Corbyn.

Le comité exécutif du parti doit se réunir en début d'après-midi pour décider si M. Corbyn peut automatiquement être candidat à son poste ou s'il doit recueillir le soutien de 50 députés pour concourir, ce qui pourrait s'avérer compliqué.

S'il se présente et est réélu, des experts prédisent une possible implosion du Labour.

Recommande: