Vers une prolongation de l'utilisation du glyphosate

11 Juillet, 2016, 15:03 | Auteur: Lynn Cook
  • Lors d'un vote le 24 juin une majorité de pays avait accepté la proposition de la Commission de renouveler la licence du glyphosate

La Commission semble se résoudre à assumer la prolongation de la licence, pour laquelle elle n'a jamais réussi à trouver une majorité qualifiée auprès des Etats membres.

La Commission européenne va prolonger de 18 mois d'ici fin juin l'autorisation de vente du glyphosate, un herbicide présent notamment dans le Roundup de Monsanto et largement utilisé dans l'agriculture et le jardinage, a annoncé mardi le commissaire européen à la Santé.

Dans un communiqué commun, Générations futures, Foodwatch et La ligue contre le cancer ont salué le vote de la France et critiqué l'autorisation pour 18 mois dans l'attente d'un nouvel avis scientifique, émanant cette fois de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Les commissaires ont pris cette décision malgré la résistance de certains Etats membres. Celle-ci est atteinte lorsque 55 % des Etats membres, représentant 65 % de la population européenne, votent une proposition. Sept autres pays (Allemagne, Italie, Portugal, Autriche, Luxembourg, Grèce, Bulgarie) se sont abstenus.

Le vide décisionnel était synonyme d'interdiction du glyphosate à l'expiration de sa licence, ce que redoutait le principal syndicat d'agriculteurs européen, le Copa-Cogeca, estimant qu'il n'existe pas à l'heure actuelle d'alternative viable. Au final, la Commission précise qu'elle va toutefois assortir la prolongation de licence du produit de mesures de restriction.

Le glyphosate est l'herbicide le plus utilisé en Europe et ses effets sur la santé font l'objet d'une controverse au nom du principe de précaution.

Bruxelles va notamment surveiller son utilisation dans la période précédent la moisson et la "minimiser " dans les parcs et jardins publics. "A terme, le glyphosate doit être purement et simplement interdit en Europe", plaide l'ONG. "Des discussions ont eu lieu avec les Etats membres cette semaine sur ce sujet mais n'ont pas été concluantes", observe la Commission.

Depuis plusieurs mois, une cacophonie s'était installée autour de la substance, entérinant le succès d'une campagne contre le glyphosate menée tambour battant par les défenseurs de l'environnement. " On peut penser que la Commission gagne du temps par crainte des foudres de l'industrie chimique". Les trois associations ont lancé une pétition qui a déjà recueilli 156000 signatures.

Recommande: