Lewis Hamilton fait plaisir à son public

11 Juillet, 2016, 15:41 | Auteur: Sandy Vega
  • F1- Mercedes a tranché: dernier rappel à l’ordre pour les pilotes
La plaisanterie a assez duré				    
6 juillet 2016- 10h20 par Elisabeth Nay

Après sa victoire en Autriche, Hamilton aura une nouvelle occasion de se rapprocher de son coéquipier Nico Rosberg au classement des pilotes du championnat du monde. C'est la 47è victoire d'Hamilton en F1, dont quatre cette année, quatre à Silverstone et trois d'affilée depuis 2014 dans le temple anglais de la vitesse, chez Mercedes.

Hamilton revient à un point de Rosberg au championnat du monde (168-167), au lieu de 4 points avant que soit connue cette pénalité.

Le triple Champion du monde a affiché un solide contrôle lors d'une course débutée sous voiture de sécurité en raison de la pluie, avant de maîtriser à la perfection les conditions séchantes sur les pneus intermédiaires puis slicks (medium). Parti 11e après avoir été pénalisé pour un changement de boîte de vitesse, l'Allemand a peiné en situation de course. Daniel Ricciardo était cinquième. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 6 " 911; 3. Puis: 17. Felipe Nasr (BRA), Sauber-Ferrari, à 3 " 151. 20. Esteban Gutiérrez (MEX/Haas-Ferrari) à 1 tour, 17. Le vétéran finlandais de la Scuderia a fait mieux que Sebastian Vettel, seulement 9e après une course mouvementée. Max Verstappen (NED), Red Bull-TAG Heuer, à 8 " 250. 3. Valtteri Bottas (FIN) 54 8. Grille de départ: 1 Lewis Hamilton (GBR), Mercedes, 1'29 " 287. Felipe Massa (BRA) 38 10. Williams-Mercedes 92. 5. Force India-Mercedes 73. 6. Carlos Sainz Jr (ESP) 26 13. Kevin Magnussen (DEN/Renault): problème mécanique, 51e tour (classé). Kvyat 23. 14. Alonso 18. 15. Celui-ci énumère tout d'abord les six pénalités à disposition des commissaires sportifs durant un Grand Prix: une pénalité de cinq secondes, une pénalité de dix secondes, un drive-through, un stop and go de dix secondes, une pénalité de n'importe quel temps et une réprimande. Jenson Button (GBR) 13 16. 20 Pascal Wehrlein (GER), Manor-Mercedes.

"C'était un moteur du vendredi mais nous ne voulions pas prendre le moindre risque", a expliqué le directeur de l'écurie Mercedes-AMG Toto Wolff, qui a utilisé une expression de la construction domiciliaire.

Après 32 tours, Rosberg était dans l'aspiration de la Red Bull, mais rattraper Verstappen est une chose, le dépasser en est une autre. Toro Rosso 41 7.

Recommande: