Le boom des arnaques transfrontalières — Cartes bancaires

11 Juillet, 2016, 14:38 | Auteur: Aubrey Nash
  • La fraude à la carte bancaire progresse à l’international

Pour un montant de près de 300 millions d'euros, selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, publié hier. L'OSCP, qui regroupe parlementaires, administration publique, émetteurs de cartes et utilisateurs, a pour mission de suivre les mesures de sécurité adoptées par les émetteurs et les commerçants et d'établir des statistiques de fraude pour les cartes de paiement. Le taux de fraude, de 0,019 %, est inférieur à celui pour les retraits, alors que ce système représente désormais 500 millions d'euros de transactions chaque mois. C'est surtout à l'étranger que se concentre l'essentiel des escroqueries commises sur les cartes françaises: elles ont représenté 57% du montant total des escroqueries (alors qu'elles ne comptaient que pour 12,6 %) des transactions. Banque de FranceLe taux y est ainsi tombé à 0,009 %, même en prenant en compte les paiements sans contact dont le taux de fraude s'élève à 0,019 %.

Pour l'organisme, lié à la Banque de France, " la généralisation des dispositifs d'authentification renforcée en Europe demeure une priorité, au coeur des recommandations de l'Eurosystème et de l'Autorité bancaire européenne relatives à la sécurité des moyens de paiement sur Internet, entrées en vigueur en 2015, et du dispositif réglementaire de la deuxième Directive européenne sur les services de paiement ". Les montants escroqués ont eux baissé de 10 millions d'euros, passant à 225 millions d'euros. "Cette évolution très positive témoigne de l'efficacité des actions menées par l'ensemble des parties prenantes sous l'égide de l'Observatoire, afin de prévenir la fraude sur les paiements par cartes en France", se félicite son président, François Villeroy de Galhau. "C'est la première fois depuis la création de l'Observatoire que la fraude se réduit en France sur chacune des trois grandes familles de transactions: paiement au point de vente, retrait et paiement à distance", peut-on lire dans un communiqué. Elles ont grimpé de 12% en 2015 pour atteindre 279,9 millions d'euros. Il n'en reste pas moins qu'au total, sur les 84 millions de cartes en circulation dans notre pays, 868 400 ont fait l'objet d'au moins une transaction frauduleuse l'an dernier. La carte bancaire reste le plus utilisé des moyens de paiements scripturaux (51%), loin devant les prélèvements (19%), les virements (18%) et les chèques (11%).

Recommande: