Euro 2016, le Portugal bat la France en finale

11 Juillet, 2016, 18:19 | Auteur: Jonathan Ford
  • Eder a inscrit le but de la délivrance en prolongations pour le plus grand dépit de Griezmann

La bande à Cristiano Ronaldo a disposé du Portugal (0-1) ce dimanche soir après un match marqué par la sortie sur blessure de la star portugaise. Peut-être à jamais. Et ses larmes, les mêmes que lors de la finale de l'Euro 2004 perdue à Lisbonne devant la Grèce, de continuer de couler tandis qu'il accrochait le brassard au bras de Nani.

Emmenée par Pepe, tout simplement phénoménal, la sélection lusitanienne a scellé le sort du match dans les prolongations grâce à une frappe surpuissante de sa tour de contrôle Eder. L'ancien joueur de Marseille, exilé au Mexique aux Tigres de Monterrey, a eu une occasion en or, mais sa balle a trouvé un poteau sortant dans les arrêts de jeu du temps réglementaire. Une par période, à chaque fois de la tête. "On a laissé passer une grande chance d'être champion ", a regretté Didier Deschamps. "Portugal!", les hommes de Ronaldo ont pris place à bord de deux bus à impériale rouges, barrés du mot "Champions", pour se diriger vers le palais présidentiel, où le chef de l'Etat Marcelo Rebelo de Sousa leur décernera le titre de commandeur de l'ordre du mérite. Bien lancé en profondeur, le numéro 17 portugais enchaînait un contrôle poitrine et une frappe qui passait largement au-dessus des buts d'Hugo Lloris (4e). Ses percussions ont fait souffrir la défense portugaise. Les Français ont paru émoussés physiquement et ont baissé le pied en prolongation. Une torpeur dont ils ont eu toutes les peines du monde à s'extirper. Il faut attendre le dernier quart d'heure pour voir le match (un peu) se débrider.

Un violent choc avec Dimitri Payet a à nouveau fait pleurer Cristiano dans une finale d'Euro.

Laurent Koscielny (5): S'il s'est montré solide durant tout l'Euro et pendant une bonne partie de cette finale, il a malheureusement rencontré d'énormes difficultés à museler Eder. Lille cherchait un attaquant pour compléter son effectif, et pensait à Loïc Rémy, en rupture de ban à Chelsea. Sa première tête est magnifiquement sortie par Rui Patricio (10e) tandis que sur la seconde, il manque le coche (64e).

On assistait à un match à sens unique mais sans but. Cristiano Ronaldo est au premier plan bien sûr.

Quelle ironie! Le Portugal a conquis son premier titre en ruinant les espoirs du pays organisateur, la France.

Recommande: