Abadi accepte la démission du ministre de l'Intérieur — Irak

10 Juillet, 2016, 07:53 | Auteur: Lynn Cook

Sa décision survient deux jours après l'attentat de Bagdad revendiqué par le groupe armé État islamique qui a fait plus de 210 morts. Des centaines de personnes y avaient afflué pour faire leurs emplettes à la veille de Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du mois sacré du Ramadan.

Le ministre Ghabbane a annoncé que la voiture piégée à l'origine de l'attentat venait de la province de Diyala, au nord de Bagdad.

L'attentat a provoqué la colère des Irakiens qui déplorent l'incapacité du gouvernement à protéger la population civile. Le ministre a de ce fait estimé que ces points de contrôle disséminés à travers Bagdad, l'une des mesures symboliques de l'Etat pour sécuriser la ville, étaient " absolument inutiles ". Lundi, les autorités avaient annoncé l'exécution de cinq condamnés à mort et l'arrestation de 40 jihadiste pour tenter d'apaiser les tensions.

Le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a reçu la démission de son ministre de l'intérieur, Mohammed Al-Ghabbane.

" J'ai soumis ma démission au Premier ministre ", a annoncé M. Ghabbane lors d'une conférence de presse.

Cet attentat vient s'ajouter aux fréquentes attaques qui ont visé la capitale irakienne depuis le début de l'année, revendiquées dans leur quasi-totalité par l'EI. L'EI s'est emparé en 2014 de larges pans du territoire irakien mais a depuis perdu du terrain au profit des forces gouvernementales, soutenues par les frappes de la coalition internationale sous commandement américain.

Recommande: