La pluie tombe enfin sur les incendies — Australie

16 Janvier, 2020, 18:50 | Auteur: Lynn Cook
  • Twitter

Un soulagement pour les pompiers épuisés par un combat titanesque.

Ces incendies, les plus graves qu'ait connu l'Australie, pourtant habituée à ces crises saisonnières, ont fait 28 morts, détruit plus de 2 000 habitations et réduit en cendres quelque 100 000 kilomètres carrés, davantage que la superficie du Portugal. Aggravés par le réchauffement climatique, ces feux de forêts ont été nourris par un temps particulièrement chaud ces derniers mois et la quasi-absence de pluie.

" C'est un soulagement pour les pompiers travaillant en Nouvelle-Galles du Sud", a déclaré le service rural de lutte contre les incendies de l'Etat dans un commentaire posté sur un réseau social avec une vidéo montrant la pluie s'abattant sur une forêt en feu.

Des pluies salvatrices se sont en effet abattues ce jeudi dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud, zone la plus touchée par les feux de brousse qui ravagent le pays depuis le mois de septembre.

"Il en faut plus" Avant les premières gouttes, on dénombrait encore une trentaine de feux échappant à tout contrôle dans cet Etat qui a Sydney pour capitale.

Dans l'État limitrophe de Victoria, ce sont cette fois des orages qui ont éclaté dès mercredi soir, dissipant peu à peu le nuage de fumées toxiques dégagées par les flammes, lequel avait notamment perturbé le début de l'Open d'Australie de tennis à Melbourne.

"Les orages ont amélioré la qualité de l'air dans la majeure partie de l'État ", a ainsi annoncé l'Agence pour la protection de l'environnement de l'État de Victoria.

Les services de météo prévoient d'autres précipitations d'ici le week-end.

Ces pluies seront " nos cadeaux de Noël, d'anniversaire, de fiançailles, d'anniversaire, de mariage, de remise de diplômes réunis.

Alors que les incendies continuent de faire rage sur place, il pleut enfin en Australie et la qualité de l'air s'améliore.

L'année 2019 a été en Australie la plus chaude et la plus sèche depuis le début des relevés.

Les scientifiques prédisent de longue date qu'en raison du réchauffement climatique, la récurrence de ces événements météorologiques extrêmes ne fera qu'augmenter.

Recommande: