Melbourne: la fumée interrompt les entraînements

15 Janvier, 2020, 14:08 | Auteur: Ruben Ruiz
  • La joueuse slovène Dalila Jakupovic prise de violentes quintes de toux a dû abandonner à Melbourne lors des qualifications alors que la qualité de l’air est mauvaise en raison des incendies

"Les conditions au Melbourne Park sont surveillées constamment", a déclaré la Fédération australienne de tennis, chargée de l'organisation du premier tournoi majeur de la saison qui doit débuter lundi et se terminer le 2 février. J'avais vraiment peur de m'effondrer, c'est pour ça que je me suis mise par terre.

De gigantesques incendies dévastent depuis septembre des régions entières de l'Australie et ont fait au moins 27 morts.

"Ce n'est pas sain pour nous. Je pensais que nous n'allions pas jouer aujourd'hui mais nous n'avions pas beaucoup le choix", a-t-elle ajouté alors que la gestion des organisateurs fait polémique.

Dans la même veine, la Québécoise Eugenie Bouchard a eu recours au médecin sur le court en raison de douleurs à la poitrine, vraisemblablement dues également à des difficultés respiratoires. L'enjeu financier de ces deux rencontres sera de 12'500 dollars australien (ndlr: 1 dollar australien égale 0,67 franc), soit la différence entre le "prize money" du premier tour (20'000) et du deuxième (32'500).

D'autres joueurs et joueuses se sont plaints des conditions du tournoi. A une semaine du début de l'Open d'Australie, plusieurs tenniswomen ont souffert lors des matchs de qualifications.

La fumée dégagée par les incendies monstre qui ravagent la région de Melbourne a contraint les organisateurs de l'Open d'Australie, qui doit commencer le 20 janvier, à suspendre les entraînements prévus mardi. "Qu'en est-il de la santé des personnes qui travaillent ici, notamment les enfants qui ramassent les balles?", a-t-elle tweeté. La championne russe de 32 ans a évoqué des conditions de jeu "extrêmes" et expliqué avoir été prise de "quintes de toux" à la fin du deuxième set.

"L'arbitre de chaise nous a demandé de jouer encore un jeu. De mon point de vue (abandonner) c'était une sage décision", a poursuivi la lauréate de cinq trophées majeurs, qui jouait avec un écarteur nasal, type de pansement adhésif utilisé pour faciliter la respiration.

Le patron du tournoi Craig Tiley a balayé les critiques affirmant que " tout le monde a reçu un email ", expliquant que toute décision était prise après consultations d'experts.Tiley avait affirmé la semaine passé qu'une annulation de l'Open d'Australie, ce qui serait une première depuis la Seconde guerre mondiale, était peu probable, alors que le numéro 2 mondial Novak Djokovic, président du Conseil des joueurs au sein de l'ATP, avait estimé que cette question devait être posée.

Recommande: