Tous les vols sur Manille annulés — Volcan réveillé

12 Janvier, 2020, 22:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Plus de 2 000 personnes ont été évacuées de l'île du volcan Taal aux Philippines

Ce dimanche, le Taal, situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale Manille, a craché un important nuage de cendres.

Les vols au départ et à destination de l'aéroport Ninoy Aquino de Manille ont été annulés, le nuage de cendres ayant atteint la hauteur de 1,5 km.

Les sismologues ont relevé le niveau d'alerte de 3 à 4 sur une échelle de 5. Des grondements étaient audibles dans les environs du volcan.

L'Institut philippin de volcanologie et de sismologie (PHIVOLCS) a également indiqué qu'un tsunami volcanique pourrait se produire et que les habitants des zones voisines devaient être évacués.

Plus de 2 000 personnes, résidant sur l'île du volcan, ont été évacuées par mesure de sécurité.

Le ministre des Transports Arthur Tugade a ordonné aux responsables des transports aériens de "faire tout le nécessaire dans l'intérêt de la sécurité publique", selon un communiqué commun des autorités chargées des transports.

L'aéroport international de Manille a temporairement suspendu ses vols après que le volcan Taal situé à 85 kilomètres a commencé à cracher des cendres. "C'est dangereux si les gens l'inhalent", a-t-il dit.

Dans la capitale, les autorités ont organisé de premières distributions de masques à des sans-abri pour les protéger des cendres.

"J'ai peur qu'il n'entre en éruption". La dernière éruption du Taal date de 1977, a-t-il ajouté. Les autorités ont fait évacuer des milliers de personnes et annuler les vols à Manille.

L'archipel des Philippines est situé sur la "ceinture de feu " du Pacifique, où les plaques tectoniques entrent en collision, provoquant séismes et activité volcanique réguliers.

La plus puissante éruption au cours des dernières décennies à été celle en 1991 du Mont Pinatubo, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Manille, qui a fait plus de 800 morts.

Recommande: