Le procès pour viol de Gilbert Rozon se précise

09 Janvier, 2020, 03:55 | Auteur: Sue Barrett
  • Gilbert Rozon l’ancien juré de La France a un incroyable talent sera jugé pour viol en juin au Canada

Elles souhaitaient des dommages compensatoires et punitifs pour toutes les personnes agressées et/ou harcelées sexuellement par Gilbert Rozon.

Évidemment, la déception a été vive pour les femmes qui allèguent avoir été victimes de l'ancien magnat de l'humour Gilbert Rozon. Ce collectif affirme que le sexagénaire aurait fait "au moins 20 victimes sur une période de 34 ans, de 1982 à 2016".

Le tribunal note aussi que selon la Cour supérieure, la similitude entre les gestes était le modus operandi de Rozon, qui aurait utilisé son influence et son pouvoir pour commettre les agressions alléguées. Selon elle, il y a une ressemblance évidente dans les récits des victimes, comme l'a conclu le juge de première instance.

Elle assure toutefois que les membres sont encore prêtes à se battre.

"C'est toute la notion d'abus de pouvoir qui est en cause et qui pourra être évaluée de façon collective, de même que l'impact que cet abus de pouvoir aurait pu causer chez des femmes oeuvrant dans l'entourage professionnel de l'appelant, écrit la magistrate. La question de l'abus de pouvoir est centrale et fondamentale en l'espèce et elle est commune à chacune des membres du groupe selon les allégations", dit-elle.

La juge a également rappelé la difficulté de dénoncer des victimes d'agressions sexuelles qui, dans le cas de Rozon, aurait été amplifiée par la position de ce dernier.

Et même si la Cour supérieure avait prévenu que sans action collective, de nombreuses victimes alléguées n'auraient pas accès à la justice, la Cour d'appel a affirmé qu'il n'en était rien.

Dissidente, la juge Dominique Bélanger estime pour sa part que la décision de la Cour supérieure était " très bien motivée " et ne comportait aucune erreur. Il sera jugé à Montréal pour viol et attentat à la pudeur sur une victime. Sur la dizaine de plaintes déposées à la police, celle-ci est la seule qui a finalement été retenue par le ministère public.

Recommande: