Uber recense près de 6 000 agressions sexuelles — États-Unis

09 Décembre, 2019, 06:34 | Auteur: Lynn Cook
  • Uber fait la transparence sur les agressions sexuelles

Le rapport donne aussi le nombre de morts, ainsi on a 107 décès, dont 97 dus à des accidents mortels durant les deux dernières années.

Pour la première fois, Uber lève le voile sur des chiffres portant sur les violences et les agressions sexuelles subies par les utilisatrices du service de VTC.

Cette compilation comprend 229 viols. Sur les deux ans, 19 homicides auraient également eu lieu. Noémie a reconnu le même schéma d'agression et le même homme. "Je suis très en colère contre ce chauffeur, mais aussi contre Uber qui n'a rien fait pour arrêter ça". "Même un seul signalement serait un signalement de trop", déclare le géant mondial des VTC dans ledit communiqué. " La plateforme reflète le monde dans lequel nous opérons, avec ses bons et ses mauvais aspects". La plateforme insiste sur les efforts entrepris pour lutter contre ces menaces, expliquant avoir rendu plus difficile l'usurpation d'identité par des conducteurs, tout en ajoutant un bouton permettant de signaler un problème pendant le trajet. Pas sûr que cela suffise à rassurer les utilisateurs, qui appellent souvent une voiture justement pour se déplacer en sécurité. Les langues se délient et les témoignages se multiplient sur le hashtag #UberCestOver. A cet égard, rappelle l'agence, des dizaines de femmes poursuivent Lyft en justice, estimant que la compagnie aurait dû faire davantage pour les protéger contre les agressions de chauffeurs alors qu'une femme du Connecticut aux Etats-Unis a poursuivi Uber en justice le mois dernier, affirmant qu'elle avait été agressée sexuellement par le conducteur.

Uber sort de son silence. En mai 2018, la société a cessé d'obliger ses clients, employés ou chauffeurs victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle à passer par une procédure de médiation, beaucoup plus discrète qu'une procédure judiciaire. Une fonctionnalité considérée inutile par les victimes et leurs avocats.

Recommande: