Refusé à la déchetterie, le cadavre d’un ours polaire tronçonné — Zoo d’Amnéville

09 Décembre, 2019, 17:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Zoo d’Amnéville a tenté d’envoyer le cadavre d’un ours polaire à la déchetterie. Devant le refus de l’entreprise Olaf aurait été tronçonné pour éviter les frais d’équarrissage

Le zoo d'Amnéville, en Moselle, a tenté de faire disparaître le cadavre de l'ours polaire Olaf dans une déchetterie, selon une information France Bleu Lorraine publiée ce lundi.

L'animal mort aurait alors été renvoyé vers le zoo, où un employé confirme à France Bleu Lorraine qu'il aurait été tronçonné, afin de réaliser des économies sur l'équarrissage.

Agé de 31 ans, l'ours est mort de façon naturelle le 27 juillet 2018, en pleine canicule.

Durant cet été 2018, les températures grimpent et frôlent les 30 degrés, c'est pourquoi la direction du zoo veut faire évacuer rapidement le cadavre de l'ours polaire.

Une histoire hallucinante, rocambolesque confirmée à France Bleu Lorraine par la communauté de communes de l'Arc Mosellan, propriétaire de l'ISDND à Aboncourt, et par la direction de l'entreprise qui gère la déchetterie: "Nous avons refusé un cadavre d'ours le 27 juillet 2018 et nous avons signalé l'incident aux autorités". Là-bas se trouve un site de retraitement des déchets qui traite les restes des restaurants et non les cadavres d'animaux.

Olaf faisait la fierté du zoo avec son frère Tromso, une star très appréciée des enfants.

Mais à cause de la chaleur, le cadavre est en train de se décomposer. "Avec les salariés du site, on ne voulait pas vider le camion", raconte un conducteur. Un salarié du parc avoue: "On a tronçonné Olaf". Personne ne peut dire ce qu'est ensuite devenu l'animal.

Plusieurs salariés de la société de transport ont raconté qu'ils étaient censés transporter des déchets ménagers pour le Zoo d'Amnéville, mais "on ne passait pas notre temps à regarder le contenu des bennes".

Recommande: