La Russie exclue des Jeux olympiques jusqu'en 2024 — Dopage

09 Décembre, 2019, 17:24 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Trois seringues disposées sur une surface noire à côté d'une médaille et son ruban

La Russie vient de passer à la caisse suite à ses nombreuses délits relatifs à l'antidopage.

Mais face aux écarts répétés et à un dopage de masse (et organisé), il était impossible de ne pas confirmer une sanction lourde qui permette de prendre la mesure du mal qui gangrène la Russie et surtout de remettre à plat tout un système de contrôle qui a montré ses limites.

Pour le président de la Fédération russe de natation, Vladimir Salnikov, cité par l'agence Ria Novosti, "il faut aller aux JO quelle que soit la situation".

"La liste complète des recommandations (du Comité de révision de la conformité) a été approuvée à l'unanimité" des douze membres du comité exécutif, a déclaré aux médias un porte-parole de l'AMA, James Fitzgerald.

La question est épineuse pour les sports collectifs et notamment la prochaine Coupe du monde de football de 2022 au Qatar: la Russie pourrait-elle en être exclue ou y participer sous drapeau et maillot neutres?

" Les sportifs russes, s'ils veulent participer aux Jeux olympiques ou paralympiques ou tout autre événement majeur figurant dans les recommandations, devront démontrer qu'ils ne sont pas impliqués dans les programmes de dopage décrits par les rapports 'Mclaren' ou que leurs échantillons n'ont pas été falsifiés", a expliqué le porte-parole. Le pays avait déjà été exclu des derniers Jeux, ceux d'hiver à Pyeongchang en 2018. Depuis fin 2015, les compétitions internationales en athlétisme n'acceptent plus que des sélections de sportifs russes "neutres", sans les couleurs du pays.

Cette affaire a débuté quand des experts informatiques missionnés par l'AMA ont découvert que " des centaines " de résultats suspects de contrôles antidopage avaient été effacés des données transmises au début de l'année à l'instance internationale. La Russie peut faire appel devant le Tribunal arbitral du sport. Ce geste de transparence, exigé par l'AMA, devait lui permettre de lever le voile sur des contrôles positifs camouflés au sein du laboratoire et monter des dossiers disciplinaires contre des sportifs russes. "Il n'y a aucune chance de gagner devant un tribunal", a-t-il déclaré.

Recommande: