Corée du Nord : Kim Jong Un inaugure la ville nouvelle de Samjiyon

06 Décembre, 2019, 14:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Kim Jong-un chevauchant dans la neige

Pyongyang a investi des sommes colossales dans le projet titanesque encore inachevé de la reconstruction de cette ville qui est le chef-lieu d'un comté à la frontière chinoise qui inclut aussi le lieu de naissance - selon la propagande nord-coréenne - de Kim Jong-il, père et prédécesseur de Kim Jong-un.

Quoi qu'il en soit, Kim Jong Un s'est rendu sur plusieurs sites historiques, selon KCNA qui ajoute qu'il a laissé "une trace sacrée sur les sites de batailles révolutionnaires" dans "la neige vierge à hauteur de genou".

La dirigeante nord-coréenne Kim Jong Un assiste à une cérémonie dans la commune de Samjiyon County, en Corée du Nord, dans cette photo non datée publiée par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) le 2 décembre 2019. C'est au sommet du mont Paektu qu'il s'était récemment fait photographier sur un cheval blanc, vraisemblablement en octobre.

Lors de sa première rencontre avec Donald Trump, le 12 juin 2018 à Singapour, Kim Jong-un a promis le démantèlement de son programme nucléaire, mais aucun progrès n'a été réalisé depuis et le second sommet, qui s'est déroulé les 27 et 28 février à Hanoi, s'est soldé par un échec.

KCNA a diffusé une photo de M. Kim en imperméable de cuir noir coupant un ruban rouge au milieu de responsables coiffés de chapeaux de fourrure, lors d'une cérémonie d'inauguration près d'une statue de son père Kim Jong Il.

L'agence a aussi publié une vue aérienne de la ville au décor féerique, avec ses lumières se reflétant dans la neige immaculée. Une image contrastant avec la situation de la majorité des Nord-Coréens, qui doivent composer avec un approvisionnement très irrégulier en électricité.

La chaîne d'Etat KCTV a de son côté diffusé des vidéos montrant le manteau neigeux recouvrant les rues largement désertes, et les stalactites de glace accrochés aux bâtiments neufs.

À chaque fois que Kim Jong Un se rend sur le mont Paektu, les experts qui observent le régime nord-coréen s'interrogent.

L'administration soviétique situe la naissance de Kim Jong Il dans le village sibérien de Vyatskoye le 16 février 1941, un an avant la date avancée par Pyongyang.

La référence à la résistance de son grand-père contre les Japonais est un message aux Nord-Coréens, pour leur dire que "son descendant Kim Jong Un est capable de faire la même chose, cette fois contre les États-Unis", poursuit-il. Beaucoup d'étudiants ont aussi été mobilisés pendant les vacances scolaires. Certains affirment que les visites savamment mises en scène de l'homme fort de Pyongyang sur ce volcan endormi, berceau légendaire de son peuple, augurent parfois d'une annonce politique majeure. M. Kim a demandé qu'il soit achevé pour le 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs de Corée, en octobre 2021.

Recommande: