Commission von der Leyen dévoile sa méthode de travail pour l'Europe

06 Décembre, 2019, 05:35 | Auteur: Lynn Cook
  • Ursula von der Leyen entourée des nouveaux commissaires européens le 27 novembre

Bruxelles, 4 déc 2019 (AFP) - La nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'est dite mercredi "inquiète" des "coupes drastiques" proposées pour le prochain budget 2021-2027 de l'Union qui augurent d'âpres discussions au sommet de la semaine prochaine.

Durant les cinq ans de son mandat, Ursula von der Leyden se fixe six ambitions décrites dans son programme de candidate: "un pacte vert pour l'Europe, une économie au service des personnes, une Europe adaptée à l'ère numérique, protéger nos mode de vie européen, une Europe plus forte sur la scène internationale, un nouvel élan pour al démocratie européenne".

La nouvelle Commission européenne, dirigée par Ursula von der Leyen, et le nouveau président du Conseil européen (l'enceinte réunissant les leaders des Etats membres de l'UE), Charles Michel, entreront en fonction demain. "Je serai de retour à Bruxelles le dimanche", a-t-elle précisé.

L'objectif est la neutralité carbone de l'UE d'ici 2050 et le rehaussement des objectifs de réduction de gaz à effet de serre, à -50% voire -55% en 2030 par rapport au niveau de 1990, contre -40% actuellement. Notre responsabilité consiste à accompagner ces changements. "Mais Madrid sera le point de départ de ce Green Deal", a-t-elle expliqué.

"Il s'agit de prises de contact", a-t-elle souligné.

Après la COP25, Mme von der Leyen a annoncé avoir choisi de réserver son premier voyage hors de l'UE à l'Ethiopie afin de rencontrer le prix Nobel de la paix Abiy Ahmed et le représentant de l'Union africaine Moussa Faki.

"Mon espérance en tant que présidente de la BCE et en coordination avec mes trois collègues et amis, c'est évidemment de passer de cet âge des réparations à un âge de rénovation et d'espoir", a déclaré l'ancienne ministre française Christine Lagarde. "Les Européens attendent beaucoup de nous", a-t-il ajouté en évoquant entre autres le "combat commun contre le changement climatique".

Recommande: