L'Etat de New York veut interdire les "tests de virginité"

05 Décembre, 2019, 12:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Getty Images

Une déclaration qui avait fait grand bruit, puisqu'il avait à la fois fallu rappeler qu'aucun père n'est censé exercer de contrôle sur la sexualité de sa fille, mais également que les prétendus "tests de virginité" n'ont absolument aucun sens.

Début novembre, le rappeur T.I choquait l'audience du podcast "Ladies Like Us" en révélant qu'il emmenait chaque année sa fille, aujourd'hui âgée de 18 ans, chez le gynécologue afin de faire "vérifier son hymen et s'assurer qu'il soit toujours intact".

Suite au scandale, l'Assemblée de l'État de New York a présenté un projet de loi interdisant toute procédure visant à déterminer si une femme a eu des rapports sexuels. Et si le test est effectué par une personne qui n'est pas un professionnel de santé, il sera considéré comme une agression sexuelle. "Un texte de loi pourrait d'ailleurs être voté afin de sanctionner les médecins les pratiquant".

Une violation des droits des femmes et des filles.
"Dans les cas de viol, ils peuvent également causer des douleurs supplémentaires et reproduire les violences sexuelles qui ont eu lieu", précise encore la le texte.

Il ajoute que la virginité n'est pas un terme médical mais bien " une construction sociale, culturelle, et religieuse, qui reflète la discrimination de genre envers les femmes et les filles ". Les médecins récalcitrants pourraient être sanctionnés de fautes professionnelles, voire d'éventuelles poursuites pénales.

Recommande: