Le blocage des dépôts continue dans l'Ouest — Suppression du GNR

03 Décembre, 2019, 00:24 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pas de pénurie de carburant selon la préfecture du Finistère

Ce lundi 2 décembre, ils poursuivent le blocage des accès aux dépôts pétroliers de l'Ouest de la France, entamé jeudi.

"Ces avancées sont deux choses importantes qu'on attendait, il reste pour nous la problématique du délai de l'application de la loi", a-t-elle nuancé. Ils manifestent contre la suppression de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur le gazole non routier (GNR), prévue de manière progressive, à partir du 1er juillet 2020. Afin de régler la situation, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a convié ce lundi à Bercy une délégation d'une dizaine d'entrepreneurs du BTP.

Le vol et la concurrence déloyale "sont des problèmes majeurs", selon Mme Despret.

Les dépôts de Brest, Lorient, Vern-sur-Seiche près de Rennes, et du Mans étaient toujours bloqués ce dimanche par des camions et engins de chantiers d'entreprises du secteur, entraînant localement des difficultés d'approvisionnement dans les stations-services. " a annoncé Norbert Guillou, un des organisateurs du mouvement à l'AFP". En attendant la fin des blocages, la préfecture du Finistère a réquisitionné onze stations essence pour les services d'urgence, de secours, de soins aux personnes, les véhicules sanitaires, d'interventions d'urgence sur les réseaux de distribution et les transports funéraires.

Les blocages, destinés à protester contre la fin de l'avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR), ont commencé jeudi après-midi ou jeudi soir. Le blocage du dépôt pétrolier de La Pallice à La Rochelle, qui avait été levé vendredi après-midi, a repris dans la nuit de dimanche à lundi.

En Indre-et-Loire, des artisans ont organisé un filtrage entre 10H00 et 17H00 devant le dépôt de Saint-Pierre-des-Corps, a indiqué à l'AFP la société Hubert, qui participait aux actions.

Recommande: