Militaires morts au Mali: un hommage national rendu ce lundi aux Invalides

02 Décembre, 2019, 14:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Des soldats français de la force Barkhane portant le cercueil d'un soldat tué lors de la collision de deux hélicoptères lors d'une opération contre des jihadistes lundi au Mali sur la base militaire de Gao le 30 novembre 2019

Après le choc, l'heure est désormais au deuil et au recueillement.

Les corps des 13 militaires tués dans la collision de deux hélicoptères lors d'une opération contre des jihadistes lundi au Mali sont arrivés en France, a annoncé dimanche l'état-major des armées.

Emmanuel Macron présidera lundi après-midi aux Invalides, en présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, un hommage national ouvert au public en l'honneur des treize militaires, dont le maréchal des logis Antoine Serre, originaire de Charbonnières-les-Varennes dans le Puy-de-Dôme.

Elle débutera à 15h pour s'achever à 17h. Depuis le XVIIe siècle, vétérans et blessés de guerre y sont accueillis.

Le président Macron prononcera un éloge funèbre avant de remettre la Légion d'honneur, à titre posthume, à chacun de ces 13 soldats " morts pour la France", devant quelque 2 500 personnes, dignitaires comme anonymes. Il s'exprimera "sur la condition des soldats, les raisons de leur combat et la notion d'héroïsme", a précisé l'Élysée. Puis il rencontrera leurs familles, dans l'intimité, à la fin de la cérémonie.

Environ un millier de places sont réservées pour le grand public, auquel il suffira de se présenter devant les portes des Invalides, ouvertes dès 13 h 30. Un écran géant sera installé sur l'esplanade pour retransmettre la cérémonie.Vous pourrez également saluer le passage des cercueils sur le pont Alexandre III à 11h30, précise l'Elysée.

Seront présents les familles, des délégations militaires, le gouvernement, les plus hauts responsables politiques ainsi que les anciens présidents Nicolas Sarkozy, François Hollande et peut-être Valéry Giscard d'Estaing. Chacune fera venir deux classes, soit 200 élèves au total.

La ministre des Armées, Florence Parly, s'est rendue au Mali, mercredi 27 novembre.

Avant le départ vers la France du gros porteur transportant les 13 cercueils, leurs compagnons d'armes au Mali leur avaient rendu un dernier hommage sur la base de Gao.

A Gap, des centaines de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage aux soldats mardi soir. Les cercueils étaient recouverts du drapeau aux couleurs de la France.

Recommande: