Lutte contre le Sida : la PrEP, un traitement préventif "efficace à 95%"

01 Décembre, 2019, 18:34 | Auteur: Jonathan Ford
  • L'engagement de la Chine aux côtés de l'Afrique a renforcé la lutte contre le VIH/sida sur le continent, selon un responsable de l'OMS (INTERVIEW)

L'occasion de souligner les fruits portés par la stratégie de lutte contre la maladie au niveau local. Cette baisse concerne particulièrement les hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH).

Vu l'importance de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, tous les chefs de services régionaux de Diourbel sont conviés à ce grand rendez-vous célébré chaque année dans les différents coins du pays en particulier et du monde en général.

Le professeur Mathieu Nacher, dermatologue, vénérologue et président du COREVIH (coordination régionale de lutte contre le VIH et les IST) souligne l'importance du dépistage en raison de la prévalence de la maladie sur le territoire. Parmi ceux-ci, on retrouve le dépistage répété des populations exposées (tels que les homosexuels masculins, les personnes transgenres, les migrants, les usagers de drogues mais aussi les personnes en situation de précarité.). La Guyane est le département le plus exposé de France. 3300 personnes, environ vivent avec le VIH dont 500 à 600 ignorent leur infection. Il permet à quiconque le souhaite de se faire dépister dans n'importe quel laboratoire de ville sans ordonnance et gratuitement. Pour ce qui est du dépistage, près de 1.732.940 personnes ont été conseillées pour connaître leur statut; 1.573.793 ont fait le test VIH et ont eu leurs résultats.

Pour cela, il faut atteindre trois cibles d'ici 2020: que 90% des personnes vivant avec le VIH soient diagnostiquées, que 90% des personnes diagnostiquées amorcent un traitement et que 90% des personnes suivant un traitement arrivent à la suppression du virus (les cibles 90-90-90).

Recommande: