Justice : Attentats du 13-Novembre: procès requis pour 20 personnes, dont Abdeslam

01 Décembre, 2019, 12:54 | Auteur: Lynn Cook
  • Attentats du 13 Novembre : le parquet requiert un procès aux assises pour 20 personnes, dont Salah Abdeslam

Le parquet national antiterroriste a annoncé, ce vendredi, avoir requis un procès aux assises contre 20 personnes dans l'enquête tentaculaire sur les sanglants attentats du 13-Novembre à Paris et à Saint-Denis, dont six suspects visés par un mandat d'arrêt.

Le parquet antiterroriste demande que Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre 2015, soit jugé notamment pour "meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste" et "tentatives de meurtres sur personnes de l'autorité publique, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste". Le premier a été identifié comme l'homme qui a enregistré le message audio revendiquant les attentats du 13-Novembre, dans lequel son frère Jean-Michel psalmodiait des chants religieux. La décision finale sur les contours de ce procès hors norme, prévu en 2021 à Paris, revient désormais aux juges d'instruction.

Après quatre ans d'investigations internationales, ces réquisitions de 562 pages ont été signées le 21 novembre et envoyées jeudi à plus de 1.740 parties civiles, précise le Pnat dans un communiqué. Le Pnat requiert aussi la mise en accusation pour "direction d'une organisation terroriste" d'Oussama Atar, considéré comme le "cerveau" des attentats qu'il aurait planifié depuis la Syrie.

Le ministère public a également requis le renvoi, pour complicité de ces crimes, de plusieurs membres présumés de la cellule djihadiste également à l'origine des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles: Sofien Ayari, Osama Krayem, Mohamed Abrini, Mohamed Bakkali.

Au total, quatorze suspects sont aux mains de la justice française ou de son homologue belge dans ce dossier.

"Il n'y aura pas dans le box des accusés toutes les personnes qui ont participé à ces attentats, les plus meurtriers en France depuis la Seconde guerre mondiale", a regretté Me Samia Maktouf, avocate de plusieurs victimes, tout en soulignant l'importance du procès pour "enfin comprendre la vérité ". Ce procès est prévu en 2021, à Paris. "C'est ce que montre le réquisitoire: ces attentats sont le fait d'une structure collective, très bien organisée et animée par la volonté de faire le plus grand nombre de morts possibles ce soir-là à Paris", ajoute M Reinhart.

Recommande: