Une sexagénaire décède malgré cinq appels au Samu — Territoire de Belfort

30 Novembre, 2019, 18:36 | Auteur: Lynn Cook
  • Une sexagénaire est décédée le 14 septembre dernier dans une petite commune du Territoire de Belfort après cinq appels passés au Samu

La fille de la victime a déposé plainte.

Une plainte a été déposée par la famille d'une sexagénaire, Edith Greffier, morte le 14 septembre dernier après de multiples appels au 15, dans une petite commune du Territoire-de-Belfort.

Le jour du drame, après le repas familial, la sexagénaire s'était plainte de douleurs et ses proches ont contacté le Samu à plusieurs reprises. Des enregistrements récupérés avec difficultés par la fille de la défunte est-il mentionné.

Le premier coup de téléphone est passé à 15h22.

Selon les informations de la chaîne de télévision, une discussion entre la médecin régulatrice et un médecin réanimateur pour un potentiel transfert par hélicoptère est enregistrée. Elle précise également que sa mère souffre d'hypertension. L'opératrice conclut enfin: " On va la voir puisqu'elle ne se sent pas bien. La standardiste lui a alors rétorqué qu'il y avait "beaucoup de gastros en ce moment" et lui a assuré qu'une ambulance devait arriver d'ici une heure. La praticienne a ajouté qu'une ambulance allait arriver dans l'heure. La personne qui prend l'appel lui répond qu'elle devrait arriver prochainement. Ce qui ne fut pas le cas. Cette fois, l'urgence est vitale. On lui dit que l'ambulance est en route. À 16h05, c'est le mari de la future défunte qui appelle les secours pour demander pourquoi les secouristes ne sont pas encore là. Aucune équipe du SAMU n'était alors arrivée. Cette fois, l'opératrice téléphonique l'a mis en attente et a transmis l'appel à un régulateur. Moi je veux les bandes. "Si elle décède, ce sera de votre faute", prévient le mari d'Edith, jugeant alors l'intervention des secours très longue. "Je passe un coup de fil mais ça me paraît irréalisable en terme de timing", affirme le médecin. Le 15 décide alors de "déclencher le SMUR (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation, ndlr) à 15H55", a précisé à l'AFP le CHU de Besançon. Mais les médecins se montrent sceptiques. " Ça fait 100 minutes, ça me parait... Ça fait déjà 40 minutes qu'elle s'est arrêtée ". Une retraitée de 62 ans est décédée en septembre d'un infarctus. J'ai été claire sur les symptômes de ma mère, ils sont partis sur une autre chose...

Nouvelle plainte visant le Samu dans l'est de France: la famille d'une retraitée du territoire de Belfort a engagé des poursuites pour " homicide involontaire ". Anne-Sophie recompose le 15 et explique que l'état de sa maman empire. "Elle a dû prodiguer des actes de soins", explique à France 3 Me Camille Gaudineau du barreau de Mulhouse. Les médecins ne se sont présentés qu'une heure après le premier appel. "On veut éviter que cela se reproduise ", a indiqué l'avocate de la famille.

Tous les appels au 15 ont été centralisés vers un unique centre d'appels pour toute la Franche-Comté depuis novembre 2015. À 15h52, sa fille, prise de panique, rappelle donc le 15.

Recommande: